Equisense Motion, notre essai du tout premier capteur connecté pour l’équitation

logo156

Lauréat 2015 du prix des start-up Hippolia à Equita’Lyon, Equisense Motion est désormais bien concret et déjà entre de nombreuses mains cavalières !

Conçu pour aider le cavalier à mieux comprendre sa monture, les indicateurs du capteur vont vous aider à objectiver les progrès du couple ainsi que l’état de forme du cheval. Cet outil vous permettra aussi de réagir plus rapidement aux irrégularités qui pourraient survenir ou aux problèmes rencontrés. Car si chaque cavalier reste très sensible aux sensations éprouvées lors des moments passés à cheval, les données objectives collectées par Equisense Motion ne feront qu’améliorer ce ressenti. En effet, nous vous montrerons notamment au cours de l’essai ci-dessous, que des détails que nous semblions percevoir en observant le cheval travailler se sont révélés au moment de l’analyse des mesures prises par le capteur. Si tout cela est possible, c’est bien grâce au développement ingénieux d’algorithmes permettant de reconstruire la locomotion du cheval et offrant ainsi l’opportunité au cavalier de suivre et d’analyser de plus près le travail mis en place avec sa monture.

Parmi les indicateurs d’ores et déjà disponibles pour la version 1.0 d’Equisense Motion on retrouve :

  • Le temps passé à chaque allure et à chaque main
  • La cadence, la régularité et la symétrie des allures
  • Le nombres de sauts effectués

Pour calculer cela, Equisense Motion renferme trois capteurs différents mais complémentaires :

L’accéléromètre, qui comme son nom l’indique mesure alors l’accélération du cheval afin de déterminer à quelle allure il évolue. Une fois l’allure détectée, la mesure est poussée jusqu’au calcul de sa cadence, c’est-à-dire le nombre de foulée par minute qu’effectue le cheval à cette allure. Mais ce n’est pas tout, une fois l’allure déterminée et sa cadence calculée, le capteur va également définir la régularité et la symétrie de celle-ci, donnée essentielle, notamment pour les cavaliers de dressage. Pour finir, l’intérêt de ce capteur sera également de vous aider à détecter toute boiterie ou anomalie de locomotion et de vous en alerter par notification.

3capteurs.PNGLe magnétomètre, fonctionnant sur le même principe qu’une boussole, détermine l’orientation spatiale des déplacements du cheval. Il permet ainsi de calculer les temps de travail à main gauche et à main droite, et de vous informer à la fin de la répartition de ces deux temps au cours de votre séance.

Le gyromètre est le capteur qui va quantifier le nombre de sauts effectués au cours d’une séance de travail à l’obstacle. Il mesure en effet le « tangage » (mouvement d’avant en arrière) du cheval qui est alors bien plus élevé lors d’un saut au galop

Au-delà de l’association de ces trois capteurs, ce sont bien leurs différentes accélérations et rotations au sein du tracker Equisense Motion vont ainsi permettre de dégager toutes les informations nécessaires à l’analyse de la locomotion de votre cheval au travail.

Notons que très prochainement, viendront s’ajouter de nouveaux indicateurs pour vous accompagner au mieux dans votre progression, parmi eux :

  • Le rebond de votre cheval à chaque allure
  • L’analyse d’un exercice, de par son tracé et la vitesse du cheval lors de son exécution
  • La charge de travail appliquée de manière quotidienne et hebdomadaire

indicateurs

Notre essai :

Tout commence par la découverte d’un packaging coloré (pratique pour ne pas le perdre à l’écurie) et très soigné ! Tout est vraiment bien pensé, chaque élément possède son propre emplacement dans la boite d’origine, et le cœur du produit, le capteur, est logé dans un compartiment en mousse rigide et protectrice. L’attache en cuir et les rallonges pour bavette sont quant à elles dans un second emballage assez compact, pouvant se ranger facilement dans une malle ou boite de pansage !

Le tout est installé très rapidement sur la sangle à l’aide de scratchs solidement cousus aux pièces de cuirs. Il ne reste plus qu’à glisser le capteur dans son emplacement en caoutchouc orange et nous voilà prêt à équiper notre cheval pour ce tout premier essai !

Pour l’occasion, nous avons demandé à la cavalière de réaliser une séance mixte de travail sur le plat et à l’obstacle afin de pouvoir mettre à l’épreuve Equisense Motion et ses différents indicateurs déjà disponibles.

Le matériel d’Equisense est porté aujourd’hui par Othello, un hongre Selle Français de 14 ans. Habitué à vivre au pré en journée et en box la nuit, c’est un cheval en pleine forme qui travaille de manière quotidienne avec un jour de repos hebdomadaire.

 La séance débute donc par un travail sur le plat, après quelques minutes au pas, la cavalière passe au travail au trot. Comme à son habitude, le cheval manque toujours d’élan, de propulsion et d’engagement au début du travail, chose qui évoluera au cours de la séance.  S’en suit un long travail au galop, lui aussi toujours un peu plus « mou » en début d’exercice mais qui se dynamise par la suite. Nous verrons ce qu’en dit l’indicateur d’allure et de cadence !

elom1995
Au trot comme au galop, le capteur ne gêne en aucun cas les mouvements du cheval.

À un stade déjà avancé dans la séance, on remarque depuis le bord de piste un travail plus orienté à main gauche qu’à main droite, nous attendrons également le verdict d’Equisense Motion pour confirmer cette observation.

elom2095

Arrive enfin le travail sur les barres, après une mise en route sur une croix, les exercices s’enchainent sur une ligne de deux verticaux et une ligne de deux oxers.

elom2050

Au bout de plusieurs minutes, la cavalière s’en arrête là pensant avoir déjà demandé une trentaine de sauts à son cheval, le travail à l’obstacle qui s’est déroulé sans problème est pour elle suffisant. Après la séance nous consulterons l’indicateur de nombre de sauts pour découvrir la quantité réelle d’efforts demandés. La séance se conclue naturellement par une récupération au trot puis au pas.

 Il faut alors mettre fin à l’enregistrement des données du capteur et attendre un peu plus d’une minute pour qu’il soit synchronisé avec le téléphone.

Donc pas de panique si rien n’apparait immédiatement sur votre écran d’application lorsque vous arrêtez l’enregistrement. On remarque d’ailleurs à ce moment-là que le voyant du capteur clignote, preuve que les données sont en cours de transmission avec l’application.

De retour à l’écurie, après avoir retiré le matériel on constate qu’il s’est bien adapté sur la sangle, pas de gonfle, de blessure, le cheval n’a donc pas été gêné par l’attache. Le capteur a bien été protégé des éventuelles projections de sable par son emplacement en caoutchouc et n’a pas bougé d’un millimètre malgré les sauts en fin de séance !

elom2114elom2117elom2121

L’analyse des données recueillies :

 La transmission est effectuée, apparait alors le jour de la séance et sa durée sur le journal de bord du cheval concerné.


→ Le temps passé à chaque allure

Tout d’abord s’offre à nous la répartition globale du temps passé à chaque allure. Bien qu’il n’y ait pas de répartition idéale (cela dépendra de vos objectifs de travail et de la forme de votre cheval), cet indicateur permet tout de même d’avoir une idée du temps consacré à chaque allure et de l’ajuster si besoin lors des séances suivantes.

 7tps_alluresOn constate ici que le pas est l’allure qui a dominé tout au long de la séance, chose que la cavalière ne pensait pas avoir fait autant puisqu’elle a tout de suite mis son cheval en action au trot puis au galop. Ceci dit, entre chaque phase de saut d’obstacle le cheval a trotté mais aussi marché le temps que les hauteurs de barres soient ajustées, voilà une des explications possible pour à autant de pas alors que ce n’était pas le ressenti de la cavalière.

Le temps passé au trot semble quant à lui bien concorder avec ce qu’avait mis en place la cavalière lors de sa détente et de sa récupération.

De même, du fait que les exercices à l’obstacle aient été réalisés au galop, avoir consacré un peu plus d’un tiers du temps à cette allure parait cohérent si on ajoute au galop d’obstacle le travail de la détente.


→ Le temps passé à chaque main

Dans un second temps, nous découvrons l’indicateur de temps passé à chaque main. Très important, il va apporter au cavalier le recul nécessaire pour être au plus près de l’équilibre recherché entre les deux mains travaillées avec son cheval. Cela va permettre en effet d’être vigilant à l’équilibre de la musculature de sa monture, à ne pas lui provoquer trop de stress ou de fatigue en insistant trop lourdement sur la main où il serait plus en difficulté.

Cet indicateur va également vous aider à respecter aux mieux les recommandations de travail indiquées selon les besoins de votre cheval par les professionnels qui le suivent, que ce soit votre coach, vétérinaire ou ostéopathe. 8tps-main

 Sans surprise à l’issue de cet essai, c’est le travail à main gauche qui a dominé plus des 2/3 de la séance. Nous l’avions en effet observé depuis le bord de la piste après plusieurs minutes. La cavalière nous confie être pourtant assez symétrique dans son travail d’habitude, même si elle reconnait que la main droite est la moins aisée pour son cheval. A sa décharge, précisons que les lignes d’obstacles étaient montées à main gauche, ce qui explique sans doute que la répartition soit aussi disproportionnée.

 


→ La cadence des allures

Après une vision globale, ce qui intéresse rapidement la cavalière est de découvrir la cadence et la régularité des allures de son cheval qui ressortent de cette séance de travail. L’indicateur suivant est en effet très important pour le cavalier qui souhaiterait analyser le plus précisément possible l’impact des exercices travaillés, de sa manière de monter ou bien du sol sur lequel le cheval évolue s’il diffère.

C’est un outil grâce auquel vous visualiserez de manière immédiate les progrès, les dégradations ou les anomalies qui pourraient survenir dans la locomotion de votre cheval. Plus que la cadence, vous pourrez évaluer la régularité de votre cheval dans ses allures, s’il a tendance à se précipiter ou ralentir. Attention, gardez cependant bien à l’esprit que certains exercices peuvent dégrader les mesures de cet indicateur.

A4cadence-pasu cours de cet essai, le cheval présente au pas une cadence assez basse, il est à 49 foulées par minute alors que la fourchette des valeurs indiquées pour les chevaux au pas va de 46 à 66 foulées / min.

Malgré cela, sa régularité est cependant très bonne puisqu’il s’en sort avec une belle note de 8/10, preuve qu’il a su maintenir une cadence bien régulière tout au long de la séance, sans accélération ou ralentissement importants.

 5cadence-trot

Au trot, le cheval est à 82 foulées par minutes, ce qui est un peu plus dans la moyenne puisque la fourchette des valeurs à cette allure pour les chevaux va de 54 à 151 foulées/min.

La régularité est cependant moindre qu’au pas, la note de 6/10 lui accorde tout juste la moyenne à cette allure. La cavalière n’en est guère étonnée du fait que son cheval a toujours moins d’action en début de séance et qu’il développe sa propulsion tout au long de la mise au travail.

 6cadence-galopL’analyse de la cadence d’Othello au galop le place pour cette allure dans la fourchette haute, il galope en effet à 114 foulées par minutes pour une fourchette de valeurs allant de 96 à 121 foulées/min.

Il obtient par contre une assez mauvaise note de régularité, surement due au travail à l’obstacle car la cavalière le trouve très régulier dans son galop lorsqu’elle travaille exclusivement sur le plat.


 → Le nombre de sauts

Enfin, le dernier indicateur qui nous permet d’analyser jusque dans les moin9nombre-de-sautsdres détails cette séance, va nous réserver une surprise !

Rappelez-vous, la cavalière pensait avoir fait une bonne trentaine de sauts qui s’étaient tous très bien passés.  Vigilante et ne souhaitant mettre son cheval à l’effort inutilement, elle en était restée là et avait mis fin à l’exercice. Elle ne fut pas déçue de voir qu’elle n’avait demandé au final « que » 23 sauts à sa monture. La rassurant sans doute dans son optique de se contenter de peu si son cheval réalise bien les exercices, l’important pour elle étant de le préserver le mieux possible.

Pour conclure cet essai :

A l’issue de ce tout premier essai d’Equisense Motion, une seule envie vient à l’esprit, recommencer et comparer les évolutions maintenant que plusieurs pistes de réflexion et de travail nous sont parvenues.

elom2105Car là est tout l’intérêt de ce capteur, disposer d’outils divers et variés pour identifier clairement des pistes d’amélioration, mesurer de manière objective les progrès du couple et détecter toute faiblesse ou anomalie.

La cavalière d’Othello aura vu dans cet essai l’opportunité de confirmer les points faibles de son cheval ressentis au niveau des allures et repart avec un axe de travail de travail bien défini. Elle retiendra également toute l’importance d’être vigilant à l’équilibre du travail entre les deux mains.

Et pour les plus curieux, n’hésitez pas à vous rendre sur le site d’Equisense afin de découvrir les nouveaux indicateurs qui viendront très prochainement compléter l’application et pourquoi pas commander votre Equisense Motion si ce n’est pas déjà fait !

Notez qu’entre notre essai d’Equisense Motion et la publication de cet article, est sorti l’indicateur de symétrie des allures que nous ne pouvons malheureusement pas vous présenter. Mais ce n’est que partie remise puisque nous programmerons un nouvel essai dès que plus de nouveautés arriveront !

Pour finir, nous ne pourrions conclure sans vous présenter ce que l’on souhaiterait voir apparaitre dans l’application pour plus de fonctionnalité encore :

  • Séquencer la séance de travail afin d’analyser plus en détail le moment de la détente, de l’exercice travaillé ou de la récupération et non plus une vision globale de chaque indicateur.
  • Consulter l’information instantanément en cours de séance, afin d’ajuster l’exercice dans l’instant si besoin.
  • Visualiser l’équilibre du cheval, savoir s’il est plus sur l’avant-main, s’il a tendance à plus se coucher sur un côté.
  • Définir en amont un plan d’entrainement à suivre sur une séance et être alerté à chaque objectif atteint ou si l’on se situe au-dessus ou en-dessous.

 Et si vous aussi avez des idées de nouveaux indicateurs, n’hésitez pas à nous les indiquer, décembre arrivant, peut-être que le Père Noël d’Equisense tendra l’oreille …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s