Marie-Charlotte Fuss – La Championne se raconte

dsc_2695psMarie-Charlotte, merci d’avoir accepté cette interview ! Pour commencer peux-tu te présenter rapidement pour nos lecteurs qui pour certains t’ont découvert lors des Internationaux du Pouget ?

 »Je m’appelle Marie-Charlotte Fuss, j’ai 19 ans. Je m’entraîne avec Maxime Livio depuis 3 ans. J’ai participé à deux championnats d’Europe Jeunes Cavaliers et avant cela, j’ai suivi le circuit poney et junior. »

Après cette longue saison où tu t’es très souvent illustrée lors des compétitions nationales ou internationales. Comment te sens-tu ?

 »Je me sens très bien, je ne peux qu’être satisfaite d’une telle saison, mes chevaux ont rempli leurs contrats, donc tout va bien ! »

Peux-tu revenir rapidement sur ta saison ?

 »Une saison exceptionnelle, en début de saison, je n’imaginais pas autant de succès cette année. J’ai la chance d’avoir deux très bons chevaux qui ont répondu présents à chaque fois. C’est allé vraiment crescendo toute l’année et avec les deux chevaux. C’est ça qui est le plus fou pour moi car gagner avec un cheval c’est bien mais avec les deux c’est formidable ! »

Comment sens-tu tes chevaux de tête ?

 »Mes deux chevaux de tête vont très bien, Sillas reprend le travail sérieusement en ce moment, tandis qu’Anabolia est en vacances depuis le CCI** du Pouget. »dsc_1278ps

Avec Sillas, tu as notamment participé aux Championnats d’Europe Jeune Cavalier de Montelibretti en Italie où tu finis double Championne d’Europe en individuel et par équipe. Quelle était ta motivation ?

 »Je pense que nous étions tous très motivés suite à la performance des Jeux Olympiques. Nous voulions faire aussi bien ! Après en général quand je vais en concours, c’est pour gagner, mais j’avoue que je ne m’attendais pas du tout à ça en Italie ! »SONY DSC

Les Championnats d’Europe sont une compétition importante dans la vie d’un cavalier, (comme nous le confiait Victor Burtin il y a quelques jours) comment as-tu préparé cet événement ?

 »Comme on prépare une épreuve normale je dirais, avec sûrement plus d’exigences au niveau du travail sur le plat, mais sinon, comme d’habitude. Des galops réguliers, et un bon suivi sur le plat et à l’obstacle. Avec, bien sûr, le stage de préparation à Cagnes. »

Lors des Championnats, quel fut ton moment préféré, celui qui t’as fait vibrer ?

 »Quand on a compris qu’on était champion d’Europe, c’était un moment vraiment très fort. J’étais en pleur et les autres aussi ! Ce n’était quand même pas gagné d’avance de finir sur la plus haute marche car les allemands avaient une avance très confortable. C’est ce ce qui a rajouté de l’émotion ! »

Toute l’équipe de France était donc fortement émue, et toi, qui est alors devenue double Championne d’Europe, qu’as-tu ressenti au moment où tu l’as appris ?

 »Énormément de joie évidement, c’était vraiment un moment d’euphorie totale, mais je ne pense pas avoir réalisé tout de suite. »

Tes parents, qui étaient présents à tes côtés en Italie doivent être très fiers de toi ! Quels ont été leurs premiers mots après ta victoire ?

 »Je ne sais pas si c’était des mots, plutôt des gestes et beaucoup de larmes de joie ! »

dsc_2705ps

Alors après une telle année 2016, forte en victoires et en sensations. Comment prévois-tu la prochaine ?

 »J’espère avoir une aussi bonne saison l’année prochaine, même si je sais que ça va être difficile ! »

Quelles sont tes ambitions pour cette prochaine saison ?

 »Pour les objectifs, on en a pas encore sérieusement parlé avec Max, mais je pense aux championnats d’Europe, au Grand National et pourquoi pas à un CIC*** »

Tu nous l’as dit précédemment, tes chevaux de tête sont Sillas et Anabolia. As-tu des chevaux pour le futur ?

 »J’ai deux 4 ans actuellement. Un qui a été acheté pour du commerce et qui sera à vendre en début d’année. Et une très bonne jument sur laquelle je fonde beaucoup d’espoirs, elle m’appartient en partie ainsi qu’à son éleveur Laurent Duhard que je remercie pour la confiance qu’il m’accorde. Aussi, je cherche un 5 ans ou un 6 ans pour compléter mon piquet. »

Continuons à parler de l’avenir. Tu rentres dans le monde des cavaliers de haut niveau par la grande porte avec cette belle victoire à Montelibretti ! Penses-tu déjà aux JO ? Te font-ils envie ?

 »J’y ai toujours pensé, donc bien sûr j’en rêve ! »

Petite prévision, seras-tu à Tokyo en 2020 ?

 »La route est encore longue ! D’autant que je ne pense pas être encore vraiment dans le bain du « Haut niveau », il faut déjà passer le cap du trois étoiles, avoir le bon cheval et être assez doué. Si je pouvais donner la réponse maintenant j’aurais certainement des dons de voyance. »

Toujours en rapport avec les JO. Il y a quelques jours la FEI a tranché pour qu’il n’y ait plus que trois couples par équipe et par discipline aux prochains Jeux, que penses-tu de cette décision ?

 »Il y a beaucoup de critiques sur cette décision ! Bien sûr je suis déçue de ces changements, mais si cela permet de conserver notre sport aux JO, je ne suis pas contre, on doit s’adapter au grand public donc c’est un nouveau format d’épreuve c’est sûr, mais l’important c’est quand même d’avoir notre sport au programme des Jeux. »

Alors dans un avenir plus proche, que peut-on te souhaiter ?

 »Plein de victoires et de la réussite dans les études comme dans la vie en général ! »

Nous te souhaitons bien sûr toute la réussite possible. Qui voudrais-tu remercier au travers de cette interview ?

dsc_2512ps

 »Mes parents et toute ma famille ! Ainsi que toute l’écurie Livio, mes sponsors, mes amis et tous les gens qui me soutiennent. »

Dernière question, que conseillerais-tu à tous les cavaliers qui voudraient être comme toi, cavalier de haut niveau ?

 »Travailler et bien prendre son temps. Il ne faut pas vouloir aller trop vite, j’ai attendu les années jeunes cav’ pour mes premiers championnats d’Europe. Je conseille aussi de faire des études après le Bac, car c’est important d’avoir un bagage au cas où, ça apporte aussi beaucoup de connaissances qui sont utiles (notamment l’anglais). Et surtout, il faut toujours croire en ses rêves, avec du travail et de l’envie, on peut faire beaucoup de choses ! »

Un grand merci pour cette interview Marie-Charlotte ! Toute l’équipe d’Equestrian News te souhaite une bonne fin d’année et une bonne saison 2017 !

sponsor-fuss
Crédit Photo : Page Facebook _ Marie-Charlotte Fuss

Vous pouvez suivre toutes les informations de Mari-Charlotte en suivant ce lien :

https://www.facebook.com/mariecharlotte.fuss/?fref=ts

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s