Guillaume Arnould – Une vie de groom chez Katharina Offel.

Aujourd’hui, l’équipe d’Equestrian News vous dévoile une toute nouvelle interview, une rencontre exclusive avec Guillaume Arnould, le jeune groom de Katharina Offel. C’est dans des conditions 5* que Guillaume travaille depuis maintenant quelques temps chez cette brillante cavalière. Découvrez dès à présent ce qu’est le métier de groom !

EN: Comment as-tu trouvé ce poste chez Katharina Offel ? 

Guillaume: Je cherchais un endroit ou allé pendant 1 an, j’ai trouvé sur le site world of show jumping sur la rubrique des job et j’ai eu un retour positif. J’ai fais un essai de 2 semaines et j’ai été pris.

16344392_1015855528558147_466804515_n

EN: Peux-tu nous décrire l’écurie de Katharina ? Nous parler de l’organisation et du reste de l’équipe qui articule l’écurie ?

Guillaume: L’écurie actuelle est louée par Katharina au Pays Bas, et elle est en train de faire construire ses propres écuries. Les journées débutent à 7H, nous allons nourrir les chevaux puis on les met au marcheur, et après nous faisons les boxes. Nous travaillons avec un système d’organisation en groupe de personne le matin. Une fois les boxes terminés on commence à préparer les chevaux pour la monte et les longes, et nous mettons certains chevaux au paddock. Tous les chevaux sortent au moins 2 fois par jour. L’après-midi nous les sortons donc une 2ème fois. Nous faisons en sorte de nous organiser au mieux afin que les chevaux sortent le plus possible.

EN: Peux-tu nous décrire le piquet de chevaux de Katharina ?

Guillaume: Il y a beaucoup de jeunes chevaux, 3 ou 4 ans qui ont beaucoup de qualités et qui seront de futures cracks ! Également beaucoup de 5 ans et 6 ans et quelques 8ans. Nous avons aussi Kitana 9ans, jument de 140-145cm avec beaucoup de cœur. Quasis, un cheval de Luciana qui fait des GP 150cm, c’est un bon cheval. Récemment un 9 ans est arrivé, ainsi Tonnerre une jument de 9ans, qui a fait une super saison en 7ans, et que Katharina essaye de sortir sur de plus grosses épreuves.

EN: Peux-tu nous présenter une journée type en concours ?

Guillaume: J’ai fais que 2 concours depuis que je suis arrivé, mais nous commençons environ à la même heure qu’aux écuries. Il faut quand même s’adapter en fonction des épreuves, pour que les chevaux puissent manger 2h avant le début des épreuves. Après nous sortons les chevaux en main avant qu’ils sautent et on les prépare pour les épreuves. C’est un peu la routine, il faut juste faire les boxes un peu plus régulièrement.

EN: En ce qui concerne les concours, nous savons que tu as été en tourné à Oliva pour le MET en novembre. Peux-tu expliquer aux lecteurs le bénéfice de partir en tourné et comment ton travail s’organise pour ce type d’évènement ou l’écurie se déplace pratiquent en intégralité ?

Guillaume: Les tournés sont très enrichissante pour les jeunes chevaux car ils sautent toutes les semaine et ont le temps de s’habituer à un environnement qui est tout de même nouveau pour eux. Ils peuvent avoir une grande progression. C’est aussi bon pour le morale. Puisqu’il fait très beau à Oliva, les chevaux peuvent aller à la plage et se « mettre à l’eau », ce qui est aussi très bon pour les tendons. Pour l’équipe ça a été beaucoup de travail. Nous avions déplacé 24 chevaux, et nous avions beaucoup de choses à penser et à organiser, il faut tout installer pour que les chevaux soient bien. Mais sinon, c’était super pour l’équipe ! Il y a des soirées ou tous les groom se retrouvent et ça permet de rencontrer de nouvelles personnes. Et pour finir, chaque fin de semaine il y a les GP ce qui est bien pour commencer des chevaux un peu vert sur de plus grosses épreuves.

EN: Nous savons que le métier de groom est extrêmement prenant, est-ce que c’est difficile pour toi de trouver un équilibre entre ton travail et ta vie privé ?

Guillaume: Ça va encore, c’est sur que nous avons de longues journées mais j’ai des amis dans le milieu donc c’est super de pouvoir échanger avec eux. Toutefois, j’aime aussi voir mes amis qui ne sont pas dans le milieu pour parler d’autres choses et me changer les idées. Pour le moment j’arrive à trouver un équilibre et séparer les choses.

EN: Tu es groom dans une écurie 5* depuis peu de temps, les débuts ont-ils été compliqué ?

Guillaume: Ça fait 10 ans que je monte à cheval mais au départ j’ai trouvé que c’était différent de ce que je connaissais et je me rend compte, aujourd’hui, que j’ai énormément de choses à apprendre. Quand j’ai commencé j’ai eu du mal, même pour des choses simples comme mettre les bandes et faire les boxes. Maintenant c’est devenu des automatismes. J’ai beaucoup de chance car l’équipe est formidable, la groom principale a travaillé chez Ludo Phillipeart et elle connait vraiment son métier. Elle a toujours de bons conseils et c’est vraiment rassurent de l’avoir à mes cotés car elle sait m’aider.

16343829_1015855491891484_365118281_n

EN: Est-ce que tu montes également des chevaux en plus de groomer ?

Guillaume: Non pour le moment l’occasion de ne s’est pas présenté mais c’est possible que ça arrive. La groom principale (Marie) monte les chevaux à la maison quand Katharina n’est pas là.

EN: Qu’est-ce que tu préfères dans ton travail de groom ?

Guillaume: Ce que j’ai préféré c’est la tourné au MET. Pour la météo, l’atmosphère avec les soirées ou j’ai rencontré énormément de personnes, c’était incroyable. J’aime bien le concours en général car ça procure d’autres sensations et j’ai vraiment envie que ça se passe bien à chaque fois. La vie à la maison c’est top aussi. Je suis tellement passionné que tout me plait pour le moment.

EN: As-tu une astuce soin  de tous les jours à communiquer à nos lecteurs ?

Guillaume: J’ai appris beaucoup de chose comme posé l’argile je ne le faisait pas avant. J’ai appris beaucoup de choses pour les soins et pour aider les chevaux à se sentir mieux. Vous ne le savez peut-être pas, mais après une douche c’est très important de bien sécher les jambes avec une serviette et mettre du talc. Après une tonte, si possible vous pouvez aussi doucher les membres avec de l’Isobédine shampoo pour nettoyer les éventuelles coupures.

EN: Quels sont les soins que tu fais systématiquement après un concours éprouvent ?

Guillaume: Après une épreuve, nous mettons de la glace sur les membres pour certains chevaux. Systématiquement on met des bandes avec de l’argile, de l’arnica etc, pour resserré les tissus. À Oliva comme il faisait beau on douchait les chevaux pour leur relaxer les muscles. Voila les soins de bases après les épreuves. Cependant, certains chevaux ont besoins de choses plus particulières.

EN: Merci beaucoup Guillaume et bonne continuation ! 

Guillaume: Merci à toute l’Équipe d’Equestrian News et je tiens également à remercier Katharina qui est une personne exceptionnelle et qui travaille énormément.

16358827_1015855508558149_1859532591_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s