« Equita Lyon ? Je m’y sens comme chez moi » Julien Gonin

C’est à la veille d’un des évènements les plus attendus de l’année : Equita Lyon, qu’Equestrian News a passé quelques heures avec un cavalier français devenu incontournable sur la scène internationale : Julien Gonin.
L’occasion de lui poser quelques questions à J-1 de cette grande échéance.

Bientôt le grand départ pour EquitaLyon ? 

Tout à fait, mercredi je commence la compétition avec le Grand National.
Puis mes chevaux engagés pour le CSI 5* partent jeudi après-midi pour la visite vétérinaire et nous serons en piste vendredi !

Avec quels chevaux participes-tu au CSI 5* ?

Je suis engagé avec Soleil du Cornu – hongre de 12 ans, Vipper du Lavoir – jument de 8 ans & Queen – jeune cheval de 7 ans.
J’avais prévu d’emmener Une Etoile Landaise mais malheureusement elle s’est légèrement blessée au box, j’ai donc préféré la laisser au repos. C’est pourquoi Vipper du Lavoir prend sa place.

Vipper du Lavoir à l’entraînement à J-3 du CSI 5* d’Equita Lyon

As-tu un entrainement particulier pour EquitaLyon ?

Disons que pour toutes les grosses échéances, comme le CSI 5* d’Equita Lyon, j’essaie de préparer mes chevaux au mieux avec un programme de concours adaptés quelques semaines auparavant dans le but d’être prêt le jour J.
Par exemple pour le CSIO 5* de Calgary, j’ai appris ma sélection 6 semaines avant de partir, ainsi j’ai mis en place un entrainement sur-mesure en gardant cet objectif en tête.

Prépares-tu tous les concours indoor de la même façon ?

Non, car cela dépend de la configuration. A Equita Lyon par exemple, la piste est très grande. C’est comme une piste extérieure mais avec beaucoup plus de monde, de panneaux publicitaires et de bruit. Il faut donc que les chevaux soient habitués à tous ces aléas.

Julien Gonin & Soleil de Cornu – Equita Lyon 2016

Est-ce que tu te souviens de ta première fois sur ce salon ?

Bien sûr, c’était pour la première édition et j’avais une dizaine d’année. A l’époque j’accompagnais le gérant du club dans lequel je montais occasionnellement. Puis vers 11/12 ans, j’ai eu l’opportunité d’y retourner et de m’occuper de la piste, plus précisément : passer le tracteur. Je m’en souviens comme si c’était hier.
Plus tard, j’ai participé aux éditions nationales organisées par Jacques Robert & Jean-François Gourdin. Puis l’évènement a été reprit par Sylvie & ses équipes, il n’a cessé de grandir jusqu’à aujourd’hui !

C’est donc pour toi un évènement particulier ?

En effet, je m’y sens comme chez moi, même si Sylvie Robert (GL Events) est l’organisatrice.
J’ai presque l’impression que c’est mon concours en tant que cavalier de la région et au vu de mon histoire personnelle avec ce salon.

Quel est ton plus beau souvenir à Equitalyon ?

Ma 4ème place lors de la finale Coupe du Monde du CSI 5*-W, en 2015 avec Soleil de Cornu.

Le cavalier Rhônalpin est-il prêt ? Pas besoin de lui poser la question, voyons cela en image …

Soleil de Cornu à l’entrainement à J-3 du CSI 5*-W d’Equita Lyon

Pour suivre Julien sur Facebook c’est par ici

Propos recueillis Mardi 31 Octobre par Marine Piquet & photos par Pldg_photos pour Equestrian News 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s