CSI5*-W EquitaLyon : Retour en force d’Hermès Ryan !

Après Vérone, le circuit Coupe du Monde faisait étape à Lyon et plus précisément à EquitaLyon.
40 des meilleurs cavaliers de la planète étaient au départ : Marcus Ehning (GER), Bertram Allen (IRL), Maikel Van der Vleuten (NED) ou encore Alberto Zorzi (ITA) qui détenait le plus grand nombre de points au vu de sa qualification pour la finale prévue en Avril 2018 à Paris.

C’est à 15h30 que la française Alexandra Paillot associée à Lumina a eu la difficile tâche d’ouvrir ce Grand-Prix à 1m60. Ce fut ainsi l’occasion pour le public et surtout, pour les cavaliers de découvrir la complexité de ce parcours imaginé par Grégory Bodo. Malheureusement l’amazone laisse deux barres à terre. Mais il n’aura pas fallu longtemps pour attendre un premier sans faute puisque Holger Wulschner (GER) & BSC Skipper, partis en n°2, passent la ligne d’arrivée avec un score parfait. Le barrage ne se fait pas attendre puisque Michael Whitaker & Calisto Blue qui portaient le n°7, proposent un tour parfait. 9 autres couples dont 3 français les rejoignent : tout d’abord Julien Epaillard / Instit de Jucaso, puis Simon Delestre / Hermès Ryan et enfin, nos champions olympiques : Roger-Yves Bost Sydney Une Prince. 

D’autres n’auront pas cette chance, comme Kevin Staut & For Joy qui fautent sur le dernier obstacle. Ou encore le jeune Edward Levy associé à Sirius Black (photo ci-dessous), qui font tomber une barre en début de parcours mais finissent en nous offrant une belle leçon d’équitation.

Fin d’après-midi, ils sont donc 11 barragistes. Les premiers tours prouvent que pour être le vainqueur : il faut prendre tous les risques dont cette fameuse option pour aller chercher un double de verticaux. Une partie des cavaliers tentent ainsi leur chance mais c’est la grande expérience de Simon Delestre & Hermès Ryan (photo ci-dessous) qui l’a emporté. Passé en fin d’épreuve, il avoue en conférence de presse « J’ai eu beaucoup de chance de partir à la fin car sinon, je ne pense pas que j’aurais pris autant de risques, ni cette option ». Grâce à cette option, ils passent la ligne d’arrivée en 37’72.


Autre choix pour le cavalier Suédois Henrik von Eckermann, aux rènes de Mary Lou qui décide de serrer ses courbes et d’accélérer ses foulées au maximum. Très bonne tactique, puisqu’en 38’35, ils sont 2èmes. Enfin, Bianca offre à son cavalier Steve Guerdat (photo ci-dessous) une belle 3ème place grâce à un chronomètre rapide de 39’05.

 

Retrouvez les résultats complets & Découvrez le classement à l’issue de cette étape Lyonnaise

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s