#LesJeunesauMicro Rencontre avec la première partie de l’équipe jeunes cavaliers de CCE

Nous continuons notre série de rencontres avec 3 cavaliers de l’équipe jeunes cavaliers de CCE.

Petit bonus : pour les cavaliers dont c’est la dernière année avant de passer sur le circuit sénior, nous leur avons posé une question bonus, afin de faire le point avec eux sur leurs années jeunes mais également de prendre leur point de vue sur le circuit actuel réservé aux jeunes en France.

  • Thaïs Meheust

IMG_1122.JPG

Photo de Nicolas Hodys pour Equestrian News.

EN: Peux-tu nous présenter ton cheval ? 

« Quamilha, hongre selle français de 14 ans. Je le possède depuis ses 3 ans et je le monte depuis ses 6 ans. Ce sont nos 5ème championnats d’Europe ensemble. »

EN: Quelle a été ta réaction lors de l’annonce de la sélection ? 

« J’étais ravie d’être sélectionnée, surtout que cette année la situation était un peu différente car c’est ma dernière année de jeune cavalier, c’est donc cool de pouvoir terminer mes années de jeune sur les championnats. Je suis de plus très heureuse de courir ces championnats en France car c’est la première fois, et je pense que nous avons (les jeunes cavaliers) une très bonne équipe et j’espère que cela se reflètera dans 3 semaines. »

EN: Quel est ton objectif pour les championnats ? 

« Mon objectif c’est la médaille, pas de doutes. Je ne sais pas encore quelle sera ma place mais je pense que l’équipe peut largement avoir une médaille au vue des performances de la saison. En tant qu’individuel, j’espère atteindre le haut du classement, je n’ai jamais eu cette chance, j’ai toujours privilégier les besoins de l’équipe car c’est pour moi la plus importante. »

EN: Qu’est ce que ça fait de pouvoir concourir pour son pays et à domicile ? 

« C’est tout d’abord pratique de pouvoir courir en France, notamment par rapport aux autres championnats que j’ai pu courir (Pologne, Angleterre, Italie, Irlande, …). Je pense que ça va également être différent par rapport au monde qu’il va y avoir, et il faudra que l’on puisse se mettre dans notre bulle malgré ce qui se passe autour. Fontainebleau est en plus un terrain qui se prête vraiment à ce genre d’évènement, notamment pour la facilité d’accès, et je pense que ça peut être vraiment un très bel évènement. De plus, le fait de pouvoir courir devant notre public apporte plus de valeur à un podium. »

EN: C’est ta dernière année avant le passage senior, quel bilan fais-tu sur le circuit juniors/jeunes cavaliers ?

« Je suis triste de quitter ce circuit, c’était des super années et je recommande à toutes les personnes qui ont les moyens de le faire d’y aller puisque ça nous permet d’être dans le haut niveau dès le plus jeune âge. Si je pouvais le refaire ce serait sans hésiter, ce sont des années qui apportent beaucoup sur le plan technique et mental, et je pense que ma transition vers les seniors n’en sera que plus simple. »


  • Ilona Gilles

IMG_1127.JPG

Photo de Jessica G. issue du profil de la cavalière sur les réseaux sociaux

EN: Peux-tu nous présenter ton cheval ? 

« Sahib Fontanel est un super cheval Anglo-Arabe de 12 ans, que nous avons acheté avec mes parents en 2015.

J’ai commencé avec lui sur des épreuves amateur 2, et aujourd’hui, après avoir couru ensemble notre seconde saison sur le grand national en pro 1, nous obtenons notre sélection aux championnats d’Europe jeunes cavaliers.  Je dois beaucoup à ce formidable cheval !!! »

EN: Quelle a été ta réaction lors de l’annonce de la sélection ? 

« L’agréable surprise d’être sélectionnée et la fierté de ce que cela représente m’ont laissé sans voix, puis a laissé place à l’euphorie. J’ai ensuite été très heureuse de pouvoir partager ce moment avec mes parents et mes proches.

Cette sélection représente pour moi, l’aboutissement de toutes les années de travail effectuées avec ce cheval. »

EN: Quel est ton objectif pour les championnats ? 

« Avant tout, ce sera de donner le meilleur de moi même pour mon équipe.

Mais aussi, de vivre pleinement cette expérience pour être la plus compétitive possible à l’égard de chacun de mes co-équipiers avec l’espoir de ramener des classements et des médailles. »

EN: Qu’est ce que ça fait de pouvoir concourir pour son pays et à domicile ? 

« C’est incroyable !!!  Quelle fierté de pouvoir concourir pour les couleurs de la France.

Nous aurons beaucoup de monde sur place pour nous soutenir et nous encourager, cela donne envie de se dépasser dans chaque moment.

Nous nous préparons depuis le début de la saison en vue de ce championnat et à partir d’aujourd’hui, nous entamons la dernière ligne droite et sommes en plein préparatif pour affronter les autres nations lors de cette expérience à domicile. »


  • Victor Burtin

IMG_1126.JPG

Photo de Nicolas Hodys pour Equestrian News

EN: Peux-tu nous présenter ton cheval ? 

« On possède Early depuis ses 3 ans et j’ai commencé à le monter à partir de ses 7 ans. Un an après nous courrions nos premiers championnats d’Europe et ce sont nos 6ème championnats ensemble. C’est un cheval avec un très bon mental, il bouge bien sur le plat, il saute très bien et est très courageux sur le cross. c’est le genre de cheval que l’on rencontre peu dans une carrière. »

EN: Quelle a été ta réaction lors de l’annonce de la sélection ? 

« On est toujours heureux lorsqu’on nous appelle pour une sélection, que ce soit la première ou la sixième. on veut toujours pouvoir représenter les couleurs de l’équipe de France. Forcément les émotions sont différentes avec le temps mais c’est toujours une grande satisfaction car on travaille tous les jours pour ce type d’objectif »

EN: Quel est ton objectif pour les championnats ? 

« L’objectif comme pour tous les championnats est d’abord la médaille en équipe et en individuel si c’est possible ce n’est que du bonus. »

EN: Qu’est ce que ça fait de pouvoir concourir pour son pays et à domicile ? 

« J’avais déjà vécu cette expérience à Jardy pour ma première sélection. C’est toujours spécial de courir en France car il y a du monde, l’entourage est plus présent et on se sent plus porté qu’à l’étranger. 

Ce sont mes derniers championnats en tant que jeune et de pouvoir le faire en France fait que l’on veut vraiment bien faire et que la motivation est encore plus importante. »

EN: C’est ta dernière année avant le passage senior, quel bilan fais-tu sur le circuit juniors/jeunes cavaliers ?

« Le circuit en France est très bien fait pour tous les niveaux mais surtout pour les juniors et jeunes cavaliers avec le Grand National et les Tournées des As qui permettent de regrouper les meilleurs cavaliers français par tranche d’âge. 

Forcément il y a eu des victoires et des défaites, des moments de joie mais le plus dur n’est pas forcément de gagner mais plutôt de ganger et confirmer cette victoire, pouvoir confirmer les performances des années précédentes »

EN: Comment as-tu vécu ton passage junior-jeune cavalier ? 

« Je l’ai bien vécu dans l’ensemble, je ne m’attendais pas à ce que le cheval le fasse mais le circuit junior a permis de bien le broder et cela a alors été plus facile de passer la marche qui sépare ces deux niveaux par rapport à quelqu’un qui devait changer de cheval par exemple. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s