La domination Allemande n’est pas prête de s’arrêter

Hier soir s’est courue l’épreuve par équipe de dressage sur le sol américain. Evidemment, c’est bien le quatuor allemand qui s’impose en tête, avec une Isabel Werth en forme et très émue de la performance de sa Bella Rose. Pour la deuxième position, le combat fut plus rude et le suspens à son comble jusqu’au passage de la dernière cartouche américaine, l’adulée Laura Graves et son beau Verdades, presque à la maison dans ce grand stade de Tryon. Alors qu’avant son passage les Anglais s’accrochaient encore à une potentielle médaille d’argent, son passage enchanta finalement autant les juges que le public pour finir avec plus de 81%, et ainsi permettre à son pays de finir cette première étape de compétition en tant que Vice Champion du monde.

Pour l’Allemagne donc, l’équipe composée de Jessica von Bredow-Werndl/TSF Dalera BB, Dorothee Schneider/Sammy Davis Jr., Sönke Rothenberger/Cosmo et Isabell Werth/Bella Rose s’empare de la tête dès le premier cavalier, alors que les Anglais s’installent en deuxième position (Spencer Wilton/Super Nova II, Emile Faurie/Dono di Maggio, Carl Hester/Hawtins Delicato et Charlotte Dujardin/Mount St John Freestyle). Les Américains ( Steffen Peters/Suppenkasper, Adrienne Lyle/Salvino, Kasey Perry-Glass/Goerklintgaards Dublet et Laura Graves/Verdades), d’abord troisièmes, finissent par réussir à dépasser les Anglais et s’emparent de ce qui ressemble presque à une médaille d’or, si l’on considère les allemands comme les ovnis qu’ils sont, sur une planète où ils ne semblent pas pouvoir être inquiétés.

Pour certaines équipes, plus de surprises, parfois positives, parfois négatives. L’équipe Néerlandaise doit être déçue, bien qu’elle obtienne sa qualification pour les prochains Jeux Olympiques, cette équipe qui est pourtant une abonnée du podium lors des grandes échéances ne finit ici qu’à la cinquième place. Autre mauvaise nouvelle, cette fois pour les Danois, qui ne réussissent pas à se qualifier, peut être à cause de l’absence de leur couple pilier Catherine Dufour et Atterupgaards Cassidy.

Pour l’équipe suédoise, plus de réussite avec des beaux scores très homogènes, un quatuor qui montre beaucoup de promesses pour la suite donc, tandis que les Espagnols se qualifient tout juste pour les prochains jeux, mais comme pour les Suédois on voit à Tryon une équipe qui peut prétendre à un joli futur puisque trois de leurs couples dépassent très largement les 70%.

Alors que dans les dernières semaines précédant les JEM certains avaient pu critiquer le staff allemand quand au choix de leurs couples, ils montrent ici qu’ils dominent très nettement puisque avec deux couples au dessus de 80% ils peuvent meme prétendre à un podium individuel tout de rouge, noir, et or. La Mannschaft n’est pourtant pas le seul pays en forme à l’approche de l’ouragan Florence, puisque les équipes suédoises et américaines devront également laisser un de leur coéquipier aux portes de la finale individuelle, afin de laisser leurs chances à des cavaliers d’autres nations. Une finale qui s’annonce pleine de suspense, avec pas moins de 6 couples qui semblent pouvoir prétendre à une médaille, dans une discipline parfois un peu inaccessible. Rendez vous dans les prochains jours pour assister au dénouement des hostilités.

Photo de la fédération équestre internationale via Facebook.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s