CSIO5*Rome – La Coupe pour les Suédois !

Une semaine après le CSIO de La Baule, c’est au tour de l’Italie d’ouvrir ses portes à la FEI. La première et majeure épreuve du CSIO5* de Rome, la Coupe des Nations, s’est déroulée cet après midi à Piazza Disiena, laissant la X monter sur la plus haute marche du podium.

Les suédois n’ont pas flanché !

Dès la première manche, la Suède et l’Irlande partaient sur les chapeaux de roues ! Les nations des terres du nord ont réalisé l’exploit de repartir pour un second round à seulement 4pts, de quoi bien mettre la pression sur les adversaires. Les suédois et les irlandais ont pu compter sur leurs meilleurs couples qui semblaient très en forme. Au final, c’est la Suèdes qui s’est imposée dans cette Coupe des Nations, devançant l’Irlande et les Pays Bas et la Belgique exaequo.

Henrik Von Eckermann, associé à sa brillante Toveks Mary Lou, y sont pour beaucoup dans cette victoire. La paire aura réussi l’un des deux seuls doublés parfaits. Angelie Von Essen / Luikan Q pourtant sans faute en première manche, laisseront le troisième plan du triple à terre. Fredrik Jönsson (Cold Play) signe également un beau sans faute, après un petit 4pts en première manche. Peder Fredricson (H&M Christian K), lui, fautera à deux reprises en première manche, pour au final trouver les clés de ce parcours.

A 8pts toutes manches confondues, les suédois s’emparent de cette coupe des Nations, devant les vestes vertes (12pts), et les Pays Bas et la Belgique (18pts ex-æquo).

Une faute de trop pour les Irlandais.

Chez les irlandais, la victoire ne sera pas passée loin ! Une faute de trop en seconde manche, et peut-être celle de Darragh Kenny qui renversera l’entrée du triple après un beau sans faute en selle sur Important De Muze. Une belle prestation tout de même pour le couple qui prenait la troisième place du Grand Prix de La Baule le weekend dernier. L’ultime obstacle à terre en plus d’un point de temps, pour Peter Moloney / Chianti´s Champion, qui sortaient pourtant sans pénalité du tour initial. Pour l’ouvreur, Mark Mcauley (Jasco Vd Bisschop), ce sera une faute dans chaque manche. Cian O´connor / Psg Final, écoperont quant à eux de 8pts en première manche, et d’un très beau sans faute sur la seconde.

Rome c’était aussi la première Coupe des Nations de Daniel Deusser sous les couleurs allemandes depuis un bon moment ! Avec son formidable Tobago Z, Daniel Deusser a bien joué son rôle de leader, et réalise le seul autre double sans faute de cette Coupe des Nations. Bien joué ! Malheureusement, avec 25 points, l’Allemagne finit 6ème.

On aurait pu croire comme ça qu’il n’y avait rien de difficile dans cette coupe des Nations, et pourtant … Les combinaisons auront bien joué leur rôle. Si le double ne tombait pas à terre, c’est le triple qui se chargeait de pénaliser les couples. La ligne finale aura elle aussi cassé bon nombre de dents.

L’exemple ne pouvait pas être plus explicite que pour les Suisses et les Français. Vainqueurs à la Baule, la roue à tournée, ici, en Italie, pour les vestes rouges, et la première manche a été meurtrière… Premier à s’élancer, la contre performance de Puis Schwizer (About A Dream), qui écopera de 24pts suite à un refus et quelques barres, sera très difficile à rattraper, et le pire restait à venir. Martin Fuchs (The Sinner) n’aura jamais réussi à approcher la SPA. C’est donc l’élimination. Barbara Schnieper (Cicero F) ajoutera une faute de plus au score du camp suisse, tandis que l’actuel numéro 1 mondial, Steve Guerdat, effectue un parcours de santé avec sa nouvelle monture, Venard De Cerisy, sans faute, fidèle à lui même. Déception pour le camps suisse qui totaliserait au mieux 28pts à l’issue de la première manche, ex-aequo avec la France.

Désillusion du camps français…

Cette jeune équipe aura bien eu du mal à se déjouer des difficultés de cette Coupe. Simon Delestre partait en ouvreur chez les bleus avec son inexpérimenté mais pas moins bon Uccello de Will. 4pts sortie de double en première manche, le couple sortira finalement sans faute en seconde manche. 3 barres à terre sur le tour initial pour les deux jeunes couples qui débutent sur ce circuit. Félicie Bertrand et Sultane des Ibis renverseront notamment ce délicat double tandis que Olivier Perreau et Venizia d’Aiguilly écoperont d’un faute en sortie de triple, et de deux autres sur la ligne verticale rivière. Bref, l’espoir d’un classement correct à l’issue de la première manche reposait maintenant sur Kevin Staut et son impressionnant Calevo 2. Malheureusement, une belle frayeur sur l’entrée de triple a causé un total de 15pts à l’arrivée de la paire. Quel dommage, car le cheval avait sauté de manière exemplaire jusque là.
4 + 12 + 12, la France totalisait à l’issue de la première manche un lourd score de 28pts. Décevant.

Finalement, la seconde manche était la bonne pour nos français ! Simon et Uccello signe un parcours parfait et réalisent donc sur les deux manches la meilleure performance française ! Uccello semble très en forme pour épauler les chevaux de tête de Simon cette saison. Félicie et Sultane ne mettront qu’une seule petite barre à terre, tout comme Kevin Staut. Calevo semblait avoir totalement oublié sa mésaventure dans le triple, puisqu’il a fait une véritable gymnastique. En revanche, ça ne passe toujours pas pour Olivier Perreau. 16pts, lourds et conséquent, la France ne pourra malheureusement pas rattraper son retard et finit 8ème.

Une semaine après le CSIO de La Baule, c’est au tour de l’Italie d’ouvrir ses portes à la FEI. La première et majeure épreuve du CSIO5* de Rome, la Coupe des Nations, s’est déroulée cet après midi à Piazza Disiena, laissant la Suède monter sur la plus haute marche du podium.

Les suédois n’ont pas flanché !

Dès la première manche, la Suède et l’Irlande partaient sur les chapeaux de roues ! Les nations des terres du nord ont réalisé l’exploit de repartir pour un second round à seulement 4pts, de quoi bien mettre la pression sur les adversaires. Les suédois et les irlandais ont pu compter sur leurs meilleurs couples qui semblaient très en forme. Au final, c’est la Suède qui s’est imposée dans cette Coupe des Nations, devançant l’Irlande et les Pays Bas et la Belgique ex-æquo.

Henrik Von Eckermann, associé à sa brillante Toveks Mary Lou, y sont pour beaucoup dans cette victoire. La paire aura réussi l’un des deux seuls doublés parfaits. Angelie Von Essen / Luikan Q pourtant sans faute en première manche, laisseront le troisième plan du triple à terre. Fredrik Jönsson (Cold Play) signe également un beau sans faute, après un petit 4pts en première manche. Peder Fredricson (H&M Christian K), lui, fautera à deux reprises en première manche, pour au final trouver les clés de ce parcours.

A 8pts toutes manches confondues, les suédois s’emparent de cette coupe des Nations, devant les vestes vertes (12pts), et les Pays Bas et la Belgique (18pts ex-æquo).

Une faute de trop pour les Irlandais.

Chez les irlandais, la victoire ne sera pas passée loin ! Une faute de trop en seconde manche, et peut-être celle de Darragh Kenny qui renversera l’entrée du triple après un beau sans faute en selle sur Important De Muze. Une belle prestation tout de même pour le couple qui prenait la troisième place du Grand Prix de La Baule le weekend dernier. L’ultime obstacle à terre en plus d’un point de temps, pour Peter Moloney / Chianti´s Champion, qui sortaient pourtant sans pénalité du tour initial. Pour l’ouvreur, Mark Mcauley (Jasco Vd Bisschop), ce sera une faute dans chaque manche. Cian O´connor / Psg Final, écoperont quant à eux de 8pts en première manche, et d’un très beau sans faute sur la seconde.

Rome c’était aussi la première Coupe des Nations de Daniel Deusser sous les couleurs allemandes depuis un bon moment ! Avec son formidable Tobago Z, Daniel Deusser a bien joué son rôle de leader, et réalise le seul autre double sans faute de cette Coupe des Nations. Bien joué ! Malheureusement, avec 25 points, l’Allemagne finit 6ème.

La Suisse passe à côté.

On aurait pu croire comme ça qu’il n’y avait rien de difficile dans cette coupe des Nations, et pourtant … Les combinaisons auront bien joué leur rôle. Si le double ne tombait pas à terre, c’est le triple qui se chargeait de pénaliser les couples. La ligne finale aura elle aussi cassé bon nombre de dents.

L’exemple ne pouvait pas être plus explicite que pour les Suisses et les Français. Vainqueurs à la Baule, la roue à tournée, ici en Italie, pour les vestes rouges. La première manche a été meurtrière… Premier à s’élancer, la contre performance de Puis Schwizer (About A Dream), qui écopera de 24pts suite à un refus et quelques barres, sera très difficile à rattraper, et le pire restait à venir. Martin Fuchs (The Sinner) n’aura jamais réussi à approcher la SPA. C’est donc l’élimination. Barbara Schnieper (Cicero F) ajoutera une faute de plus au score du camp suisse, tandis que l’actuel numéro 1 mondial, Steve Guerdat, effectue un parcours de santé avec sa nouvelle monture, Venard De Cerisy, sans faute, fidèle à lui même. Déception pour le camp suisse qui totalisera 28pts à l’issue de la première manche, ex-aequo avec la France. A l’inverse de nos bleus, la Suisse ne prendra part à la seconde manche, à l’exception de Barbara Schieper (Cicero F), 8pts.

Désillusion du camps français…

Cette jeune équipe aura bien eu du mal à se déjouer des difficultés de cette Coupe. Simon Delestre partait en ouvreur chez les bleus avec son inexpérimenté mais pas moins bon Uccello de Will. 4pts sortie de double en première manche, le couple sortira finalement sans faute en seconde manche. 3 barres à terre sur le tour initial pour les deux jeunes couples qui débutent sur ce circuit. Félicie Bertrand et Sultane des Ibis renverseront notamment ce délicat double tandis que Olivier Perreau et Venizia d’Aiguilly écoperont d’un faute en sortie de triple, et de deux autres sur la ligne verticale rivière. Bref, l’espoir d’un classement correct à l’issue de la première manche reposait maintenant sur Kevin Staut et son impressionnant Calevo 2. Malheureusement, une belle frayeur sur l’entrée de triple a causé un total de 15pts à l’arrivée de la paire. Quel dommage, car le cheval avait sauté de manière exemplaire jusque là.
4 + 12 + 12, la France totalisait à l’issue de la première manche un lourd score de 28pts. Décevant.

Finalement, la seconde manche était la bonne pour nos français ! Simon et Uccello signent un parcours parfait et réalisent donc sur les deux manches la meilleure performance française ! Uccello semble très en forme pour épauler les chevaux de tête de Simon cette saison. Félicie et Sultane ne mettront qu’une seule petite barre à terre, tout comme Kevin Staut. Calevo semblait avoir totalement oublié sa mésaventure dans le triple, puisqu’il a fait une véritable gymnastique. En revanche, ça ne passe toujours pas pour Olivier Perreau. 16pts, lourds et conséquents, la France ne pourra malheureusement pas rattraper son retard et finit 8ème.

Simon Delestre et Uccello de Will – Crédit Equestrian News/Léa Roy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s