INTERVIEW – À quelques semaines de ses premiers championnats d’Europe, rencontrez Salomé Wenske.

Salomé Wenske est une cavalière de 16 ans qui a jeté son dévolu sur le dressage après avoir fait ses débuts en complet. Pourquoi le dressage, alors ? Parce que « c’est la base de tout ! Ça apprend la patience et la rigueur : tout ne vient pas tout cuit. » Cette année, et pour sa première saison en As Poney Élite Dressage, elle a été sélectionnée pour représenter l’équipe de France aux prochains Championnats d’Europe, à Strzegom (POL) du 13 au 19 août avec son poney Turfhorst Painted Colors.

Salomé Wenske & Turfhorst Painted Colors (©️Equestrian News/Marion Poisson)

À regarder les reprises de Salomé, on sent bien la complicité entre les deux membres du couple. Les imperfections sont parfois là mais l’impression générale est toujours bonne : un très beau poney solide et en état, monté proprement et justement par sa jeune cavalière qui le connait par coeur. Aujourd’hui, Equestrian News vous propose de la rencontrer et de lire son histoire.

Lycéenne comme les autres, Salomé rentrera en première l’an prochain. Pourtant, ce qui la différencie de ses camarades de classe, c’est qu’à la rentrée elle aura réalisé son rêve : représenter la France au Championnat d’Europe Poney de Dressage. Avec les autres membres de l’équipe, Salomé a comme objectif de « faire de son mieux pour placer l’équipe au meilleur niveau » ! Cavalière depuis son plus jeune âge, elle forme, depuis de nombreuses années maintenant, un couple avec son poney Welsh Partbred de 7 ans Turfhorst Painted Colors. « Il a 7ans… et ça fait 7 ans qu’on l’a ! On l’a eu à l’âge de 4 mois. »

Turfhorst Painted Colors (©️Equestrian News/Marion Poisson)

Vous l’aurez compris, Painted, c’est le poney de sa vie. « Je souhaite à tout le monde d’avoir un jour sur son chemin un poney (un ami !) tel que le mien.« , déclare-t-elle humblement.
Pour tous les deux, tout a été très vite ! Avec un titre national en 2018 en Poney 1 dressage, il était difficile d’imaginer une 4ème place aux championnats de France 2019 en As Poney Élite… Et pourtant : Salomé et Painted se sont fait un nom dans le haut du tableau en une saison seulement, avec une progression remarquable. « Je rentre de ce championnat très fière de mon incroyable poney. Il a été exemplaire tout au long du weekend et m’offre cette belle 4ème place pour cette première année à ce niveau !« , confie-t-elle.
Et comme pour confirmer cette progression, elle a battu ses deux records de pourcentages à Lamotte-Beuvron : 68,98% sur le Grand Prix et 71,92% sur sa RLM, (Reprise Libre en Musique, ndlr) ce qui est encourageant pour les Europes.

« Le moteur de cette ascension a été en majeure partie mon envie de réussir et de faire évoluer mon poney ! » : de 55% au CDIP du Mans en début d’année à presque 69% dans la reprise Grand Prix des Championnats de France, le couple a fait ses preuves en améliorant toujours les notes, il obtient même la meilleure performance française le samedi au CDIOP de Saumur.

En écho à cette belle saison, Salomé aura l’honneur de porter le drapeau tricolore sur son tapis du 13 au 18 août en Pologone. Quand on le lui rappelle, elle jubile : « C’est fantastique ! Je ne réalise même pas encore. Ça a toujours été mon rêve d’être en équipe de France avec mon poney, alors y être après une seule année c’est merveilleux ! « . À l’honneur de la mission s’ajoute la pression qui monte peu à peu et s’installe sur ses épaules. Pour gérer le stress, elle a son astuce : « une ou deux heures avant je m’isole et je dors un peu. Une fois à la détente, je ne pense plus à rien, et je me mets dans ma bulle.« 

Salomé & Painted (©️Equestrian News/Amélie Berthenet)

L’amour palpable qu’elle porte à Turfhorst Painted Colors la pousse à peiner à lui trouver des points faibles : « Malgré son air tranquille, il peut être un peu stressé parfois. Je dirais que c’est son point faible. » Ses points forts, par contre, il y en a à la pelle : « Déjà, il est magnifique ! Et au niveau de son caractère, il est très gentil, studieux et travailleur. »
Ces deux-là se connaissent bien. Salomé sort son poney tous les jours de la semaine : « Dans une semaine type, il est longé une fois, il a un jour de repos durant lequel je le fais brouter et je passe du temps avec lui. Les autres jours, je le monte : 2 ou 3 fois par semaine on se concentre sur le stretching et 2 ou 3 fois par semaine on travaille plus les figures, ça dépend des échéances à venir mais c’est plus souvent de a gymnastique tranquille. Je vais parfois en balade également, pour s’aérer !« . Dans une séance type de travail, « je marche beaucoup en début de séance. Ensuite, je le trotte puis le galope long et bas. Selon les jours et les concours qui viennent, soit je continue à le travailler avec un approche « stretching » et assouplissements, soit je le remonte dans l’attitude et on répète les figures.« 

Sur les reprises, il reste quelques fautes qui empêchent les scores d’exploser. « Les figures que je peux appréhender sont les changements de pied de ferme à ferme : ça demande à la fois décontraction et réactivité. Celles où je vais cherche le plus de points sont les allongements au galop« . D’ailleurs, sa meilleure note sur une figure en Grand Prix cette saison est 8,5/10, obtenue sur un galop moyen.

Un des fameux galops moyens de Salomé Wenske & Turfhorst Painted Colors (©️Equestrian News/Marion Poisson)

16 ans, c’est l’âge de transition dans notre sport : il est synonyme de la fin de la période des internationaux à poney. Mais pour Salomé et Painted, l’histoire est plus qu’une question de concours internationaux : même sans objectifs d’équipe de France, on continuera à les voir évoluer sur les concours dans les années qui viennent. Le seul bémol est que Salomé n’a pas de cheval qui prendra la suite de son poney pour l’emmener éventuellement sur du haut niveau en Junior et/ou Jeunes Cavaliers. Mais la cavalière n’en fait pas un regret : elle est ravie de pouvoir vivre de telles expériences.
La retrouvera-t-on dans le monde du cheval à l’avenir ? C’est possible. Elle hésite encore entre devenir professeur d’Éducation Physique et Sportive et entrer à L’École Nationale d’Équitation de Saumur.

« J‘aimerais remercier mes supers parents, qui me permettent de vivre tout ça. Mercie à mes amis et ma famille pour leur soutien au quotidien. Mais aussi à Evelyne Fleck et Remy Issartel pour le coaching et leurs précieux conseils. Également à Éric Koele d’avoir fait naître ce merveilleux poney qu’est Painted, et à Gilles Viricel qui a participé à son évolution.
Merci évidemment au staff français pour leur confiance.
Mais surtout, merci à mon incroyable poney qui, à seulement 7 ans, m’emmène au plus haut et réalise mon rêve.
« 

Salomé & Painted (Photo personelle de la cavalière)

Merci à Salomé de s’être prêtée au jeu de l’interview pour nous permettre d’apprendre à mieux la connaître. Nous lui souhaitons évidemment bonne chance pour les Championnats d’Europe et plaçons de l’espoir sur elle & Painted. Ce sera à suivre… sur Equestrian News bien sûr !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s