Dinard 🌸 l Victoire française dans le Derby !

Aujourd’hui, à 16h30, 19 couples s’étaient donnés rendez-vous au stade équestre du Val Porée pour le mythique Derby du CSI de Dinard.

Il était remporté l’année dernière par le cavalier français Patrice Delaveau.

C’est un parcours de 1100m qui attendait les cavaliers, avec un temps autorisé de 176 secondes, ce qui est court comme souvent sur ce type d’épreuve et impose donc un rythme soutenu de la part des couples (375m/s). Étant une épreuve de vitesse (Barême A au chronomètre), il faut donc être rapide avec le moins de fautes possible sur le tracé pensé par Jean-François Morand.

Thierry Rozier, qui commentait la reconnaissance, soulevait un parcours moins technique que d’habitude, plus aéré afin de laisser les chevaux respirer mais tout de même constitué de 21 obstacles.

Malgré tout le parcours était composé de 4 combinaisons, plusieurs obstacles classiques mais également les difficultés typiques d’une épreuve derby qui ont surpris de nombreux équidés : avec notamment le dénivelé, un double de talus, le chapeau de gendarme ou même le gué qui force les chevaux à rentrer dans l’eau alors, qu’habituellement, on leur demande de ne pas la toucher.

A noter également que la première difficulté avec de l’eau, telle que le vertical numéro 4 composé d’un bidet enterré, posera de réels problèmes aux couples, causant ainsi l’élimination de Rick Hemeryck / Déesse de la Sure, Abdel Saïd / Aramis 573, Eduardo Sanchez Navarro / Gouverneur et le retrait de Kristen Vanderveen / Bull Run’s Almighty.

Pénélope Leprevost / Varennes du Breuil suite à un refus sur le gué, et Rodrigo Pessoa / Ze Carioca après un stop sur le mur numéro 6,  préfèreront également en rester là.

Le premier tour sans faute aux obstacles est signé par le tricolore Julien Gonin et Vipper du Lavoir, il sera malheureusement pénalisé de 2 points de temps ce qui confirme un chronomètre plutôt serré.

Julien Gonin et Vipper du Lavoir © Salomé Leclerc pour Equestrian News

Le numéro 1 mondial, Steve Guerdat, sera le premier cavalier à rentrer dans le temps en signant un parcours parfait aux rênes de sa jument Evita.

Steve Guerdat et Evita © Salomé Leclerc pour Equestrian News

Mais Margaux Rocuet, à domicile sous le public Français, sera également sans faute et plus rapide avec sa très franche jument Victoria Barcelona, devançant ainsi le Suisse de 4 secondes.

La victoire est donc féminine ! Deuxième l’année dernière, Margaux Rocuet s’impose donc aujourd’hui dans ce difficile derby de Dinard.

Margaux Rocuet et Victoria Barcelona © Salomé Leclerc pour Equestrian News

« il n’y a pas trop de mots là pour le moment, franchement je vais mettre un petit peu de temps à réaliser tout ça […] merci à ma super jument qui a été incroyable. Je pense que depuis 1 mois, elle sent qu’il se trame quelque chose de pas clair, elle sentait que j’allais lui faire la même blague que l’année dernière. On a fait un super entrainement, et je pense qu’elle le savait, elle s’est un peu conditionnée à ça. Hier quand je suis rentrée sur la piste pour faire le passage dans le gué, tout de suite ça l’a réveillée et s’est vrai que quand on est arrivée sur la piste, je n’avais pas la même jument que d’habitude. On dit souvent que quand il y a des belles victoires ou des belles échéances nos chevaux sont différents et aujourd’hui c’était différent… Je remercie Victoria, ma groom Virginie […] on les remercie jamais assez. Ça fait douze ou treize ans que Virginie est a la maison, elle m’a presque vue naître :rires: elle a vu naitre Victoria, donc c’est une belle récompense et surtout un travail d’équipe. Merci à toute mon équipe, qui s’est occupée d’elle quand j’étais pas là et a mon papa d’avoir fait naitre cette magnifique jument » se confiait Margaux à l’annonce de sa victoire.

« Déjà je voulais tous vous remercier parce qu’une victoire comme ça ne se fait pas sans un public qui nous porte et aujourd’hui vous m’avez donné la force, déjà quand je suis rentrée sur la piste c’était incroyable. et c’est pas souvent qu’on vit des émotions comme ça, être ici, un petit peu à la maison avec tout ce public Breton et voilà, j’ai pas de mots » ce sont ceux de Margaux, au bord des larmes à la remise des prix.

Margaux Rocuet et Victoria Barcelona © Salomé Leclerc pour Equestrian News

Nous pouvons également noter les belles performances des cavaliers Français Nicolas Delmotte / Alanine de Vains qui se classe 4ème avec 3 points de temps dépassé, devant 5 autres tricolores : Benoit Cernin, Arthur Le Vot, Come Couturier, Bernard Briand Chevalier et Emeric George.

Résultats complets

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s