Ch-E La minute Rotterdam #5

Troisième journée de jumping, avec l’épreuve par équipes, pour les 10 meilleures nations du Championnat, ainsi que 11 cavaliers concourant pour l’individuel.

Résumé de cette journée, chargée en émotion…

 

Pour nos Français, l’enjeu était de taille : ils devaient qualifier leur équipe en vue des JO de Tokyo en 2020. Pour cela, ils devaient arriver dans les trois premières équipes qui n’avaient pas leur qualification. En outre, l’Allemagne, les Pays-Bas, le Suède et la Suisse étant qualifiés, nos Français devaient conserver leur place derrière la Belgique et la Grande Bretagne, et surtout, ne pas se faire rattraper par l’Italie, l’Irlande, les Pays-Bas et le Danemark.

 

Une épreuve encore à la hauteur de l’événement, avec un parcours toujours délicat, composé de 13 obstacles dont 16 efforts, avec un triple massif, aux couleurs pâles et délicates, des lignes à travailler tout au long, les cavaliers devaient encore donner le meilleur d’eux-même et mener leur complice à la perfection, pour trouver le chemin du sans faute.

 

La France peut être fière de ses cavaliers : ils ont gagné leur qualification pour Tokyo ! La Belgique et la Grande Bretagne ont eux aussi atteint leur objectif, et pourront prendre la route vers l’épopée olympique l’année prochaine.

Nos Français s’adjugent la 4ème place avec 25.39 points, un classement tout a fait honorable ! Aujourd’hui, Pénélope Leprévost (Vancouver de Lanlore) a offert un magnifique sans faute à l’équipe. Quant à Nicolas Delmotte (Ursovo du Roch), Kevin Staut (Calevo 2) et Alexis Deroubaix (Timon d’Aure), ils sortiront de piste avec une barre à terre.

En plus de leur qualification, les Diables Rouges sont sur le toit de l’Europe, en s’emparant de l’or ! Premier en piste, Pieter Devos (Claire Z), se fera piéger sur la palanque numéro 12, et prendra également un petit point de temps. Son compatriote Jos Verlooy accompagné d’Igor, sera l’auteur d’un superbe sans faute, qui redonnera de l’espoir à son équipe. Troisième à s’élancer, et bien motivé à améliorer son score de la veille, Jérôme Guéry avec son tout bon Quel Homme de Hus, ne laissera aucune barre à terre, mais prendra un point de temps dépassé. Toute la pression repose sur leur pilier, Grégory Wathelet (MJT Nevados S), qui avait une marge de 5 points. L’expérience et le talent du cavalier lui permettent de remporter l’or, avec un magnifique parcours sans faute. Bravo à nos amis les Belges : pourtant mal partis après la chasse, ils ont fait une remontée extraordinaire !

©Equestrian News-Salomé Leclerc Chantilly Samedi Grand Prix-4171.jpg
Grégory Wathelet et MJT Nevados S, apportent l’or à la Belgique |Crédit Salomé Leclerc pour Equestrian News

L’Allemagne conserve sa médaille d’argent ! Simone Blum et DSP Alice sortent en 4 points, tout comme Daniel Deusser et Scuderia 1918 Tobago Z. Christian Ahlmann (Clintrexo Z) et Marcus Ehning (Comme Il Faut), réalisent deux magnifiques parcours vierges de toute pénalité !

C10A2646.jpg
Simone Blum et sa complice DSP Alice | Crédit Mathilde Morancey pour Equestrian News

La Grande Bretagne monte sur la dernière marche du podium, et obtient par la même occasion sa qualification pour Tokyo. Ben Maher sort sans faute de l’épreuve, aux rênes de son bondissant Explosion W, Holly Smith (Hearts Destiny) et Amanda Derbyshire (Luibanta BH) bouclent leur tour en 4 points, et 8 points pour Scott Brash, en selle sur Hello M’Lady.

DSC_4602.jpg
Ben Maher et Explosion W, piliers de l’équipe Britannique | Crédit Morgane Jacob pour Equestrian News

Résultats par équipe complets

Au niveau du classement individuel, pas de changement pour la tête, Ben Maher conserve sa position ! Jos Verlooy remonte quant à la lui à la deuxième place, et Martin Fuchs vient clore ce trio.

Résultats provisoires de l’individuel

Maintenant, on se donne rendez-vous Dimanche à 13h pour la finale, où seront attendus les 25 meilleurs. Si les Allemands font un carton plein en voyant leur quatuor dans le top 15, pour nos Français, Kevin Staut étant à la 31ème place, ne repartira pas. Il nous reste cependant 3 cartouches : Alexis Deroubaix qui pointe à la 6ème place du provisoire, Pénélope Leprévost quant à elle est 16ème, devant Nicolas Delmotte 18ème.

Quels sont vos pronostics pour cette finale individuelle ? Qui sera le nouveau Champion d’Europe 2019 ?


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s