Interview – Laure Schillewaert « J’accorde une importance à la relation que je noue avec mes chevaux, à mes yeux cela a un impact sur le côté sportif »

Après avoir brillé sous la veste bleue pour les Enfants en 2012 et 2014 pour les Children, Laure Schillewaert s’est absentée quelques années, afin d’acquérir d’avantage d’expérience. Aujourd’hui, elle revient petit à petit, et s’illustre déjà sur des épreuves d’1m35. Rencontre avec cette jeune et talentueuse passionnée !

73217455_264318384473679_8089564322126102528_n

Crédit : Laure Schillewaert

A 21 ans, Laure poursuit sa carrière de cavalière professionnelle et consacre 200% de son temps à sa passion. Elle est la seule employée dans son système  et travaille d’arrache pied pour y arriver. « Je suis installée dans les infrastructures d’Hugo Breul et Marie Diverres à côté de Deauville. J’aime que mes chevaux sortent plusieurs fois par jour, alors leur première sortie le matin consiste à un échauffement de 30mn au marcheur puis je les travaille montés ou en longe (1 fois par semaine) puis ils ressortent l’après-midi soit au marcheur ou alors quand la météo le permet ils vont au paddock ou font une sortie en main. »

Pour Laure, le quotidien n’est pas que du travail : c’est aussi une relation privilégiée avec ses complices. « Le côté affectif et sportif que m’apportent les chevaux au quotidien me motive pour être à 100% tous les jours. J’accorde une importance à la relation que je noue avec mes chevaux, à mes yeux cela a un impact sur le côté sportif. »

75442979_811203989319327_7701848768093618176_n.jpg
La réussite passe par la complicité avec ses montures, ici avec Classic 

Compétitrice dans l’âme, Laure s’est toujours montrée à la hauteur, peu importe l’échéance, ce qui lui a valu dans le passé plusieurs sélections en équipe de France. Quelques années après, l’envie et la motivation sont toujours à ses côtés ! La saison 2019 a été pour elle l’occasion de revenir sérieusement sur les terrains de concours, mais celle-ci n’a pas débuté la saison comme elle l’aurait souhaité. « La saison 2019 n’a malheureusement pas bien débuté avec la blessure de ma jument (en se fauchant en longe) avec qui je voulais retrouver les bonnes épreuves. Cela m’a donc permis de me consacrer à fond à mes deux autres juments avec qui j’ai pris mon temps et qui aujourd’hui sont compétitives sur 130 pour Balou et GP1* pour Classic. Mes objectifs en 2020 sont de retourner en piste avec Belle et par la suite j’aimerais faire les GP2* et pour ce qui est des deux autres juments elles sont consacrées au commerce. »

75446559_422758361727901_4317984704344096768_n.jpg
Belle Petite Dame, une monture très prometteuse | Copyright Pixel Events

Avant de se lancer, Laure est allée se former ailleurs, jusqu’en Allemagne et en Belgique, pour profiter du savoir faire des meilleurs cavaliers mondiaux, et enrichir un peu son équitation. « Après avoir passé mon Bac Scientifique j’ai décidé de partir à l’étranger pour prendre de l’expérience dans des écuries de haut niveau et pour perfectionner mon anglais. J’ai donc posé mes valises en Allemagne chez le numéro 1 mondial du moment Christian Ahlmann. Pendant 3 mois je montais au quotidien les très bons chevaux de Christian. J’ai beaucoup appris en le regardant travailler, il est si fort ! J’ai ensuite fait 6 mois en Belgique chez Pieter Devos chez qui j’avais mon piquet de chevaux de 5 à 8 ans et participais à des épreuves allant de 1m10 pour les jeunes à 1m35 pour les plus expérimentés. J’ai vraiment adoré travailler au sein de cette écurie très familiale. »

74529518_2503664563288988_8018569869932888064_n.jpg
Son épopée germanique lui a permis de faire la rencontre du phénomène Taloubet Z !

Et si on lui demande quel autre métier aurait pu l’intéresser ? « Je n’y ai jamais pensé ! » Pour cette fille de cavalier, la réponse est sans appel : « Depuis que je suis née je vis aux écuries donc ça a toujours été une évidence pour moi ! »

75210279_550924925696124_4172252993657241600_n.jpg
Avec Baloubelle Floreval, 2èmes du Medium  Tour au CSI1* de Saint-Lô | Copyright Pixel Events

A seulement 21 ans, Laure a des souvenirs plein la tête, notamment grâce à ses deux montures si particulières qu’elle qualifie de « juments de son cœur » : « J’ai vraiment eu une relation particulière avec ces deux chevaux. Je me souviendrais toujours de ma victoire dans le CSI* Ladies de Dinard avec Millésime du Mesnil ou alors celle dans le CSIO de Wierden (Ned) avec Queen de Carène! »  A côté de ses montures, il y a tout de même deux chevaux qui lui ont tapé dans l’œil, et pas des moindres, puisqu’il s’agit de Bacardi VDL l’ancien crack de Janika Sprunger, et Vannan, l’étalon de Jeanne Sadran.

DSC_4198.jpg
Bacardi VDL sous la selle de son ancienne cavalière Janika Sprunger | Crédit Morgane Jacob pour Equestrian News

Au niveau des cavaliers, Laure a des idoles de choix : Beezie Madden, Daniel Deusser, Marco Kutsher, ou encore Nicolas Delmotte qu’elle connaît depuis longtemps : « Quand j’étais petite je montais sur un tronc d’arbre en guise de podium et je demandais à Nicolas Delmotte de me donner un flot et de me chanter la marseillaise ! »

Outre son activité de cavalière, Laure est également en train de créer un blog « Laure Schillewaert Passionnément Cavalière », sur lequel elle parlera du cheval de saut d’obstacles et de tout ce qui l’entoure : vous pourrez y retrouver divers articles et vidéos, qui sauront satisfaire débutants et professionnels ! Le premier article sortira prochainement !

74240789_785847381859495_7020972133849235456_n.jpg
En selle sur Apart, gagnant en Grand Prix 5* avec Pieter Devos

« Merci Equestrian News pour cet interview ! »


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s