8 victoires à couper le souffle

Qu’elles vous aient fait pleurer, frissonner, crier, vibrer, trembler nous sommes certains que ces victoires vous ont émus d’une manière ou d’une autre. Revenons ensemble sur une liste (non exhaustive) de 8 victoires qui nous ont coupé le souffle.

 1 – Taloubet gagne son dernier parcours 

Après 10 ans à performer au plus au haut niveau, l’étalon mondial Taloubet Z (Galoubet et Krista par Polydor) effectuait ses derniers tours de piste lors de l’étape Coupe du monde de Leipzig en janvier 2018. Et quelle magnifique fin de carrière ! En effet le cheval de 18 ans évoluant sous la selle de Christian Ahlmann, s’adjuge le Grand Prix à l’issue d’un barrage à 15, de la plus belle des façons. Après une remise des prix pleine d’émotions le cavalier Allemand confiait “C’est sans aucun doute l’un des plus beaux jours de ma vie, pas à cause des points, ni à cause de la dotation, mais parce que ce cheval est toujours aussi puissant malgré son âge et termine sa carrière de la plus belle des manières, sur une belle victoire ! »

Une belle retraite se profile pour Taloubet loin de l’agitation des terrains de concours. Quand à ses produits, ils ne manqueront pas de nous rappeler le nom de l’étalon offrant une génétique à la hauteur de son palmarès.

– Casall ASK gagne son dernier Grand Prix

Encore un cheval d’exception qui a marqué le coup lors de sa dernière sortie en compétition! C’était en mai 2017, après les Jeux Olympiques de Londres, les Jeux équestres mondiaux de Caen, les championnats d’Europe de Herning, trois participations dans des finales Coupe du monde et des victoires et classements en Grands Prix à ne plus pouvoir les compter, le fils de Caretino 2 s’offrait le Grand Prix LGCT de Hambourg –6 ans après l’avoir déjà gagné. 

“Il n’y avait pas de plus belle fin possible » confiait Rolf-Göran Bengtsson qui montait l’étalon depuis près de 10 ans

Casall Ask se retire mais laisse lui aussi toute place à sa talentueuse descendance pour raviver les souvenirs que nous avons de ce cheval hors du commun.

View this post on Instagram

Casall Ask 🐎👑

A post shared by 👑Rolf-Göran Bengtsson👑 (@rolfgoran_bengtsson) on

– Coté poney

Ah Lamotte, l’été, les vacances, les copains, les championnats.. et leurs lots d’émotions .. 

Si il y a une performance aux Championnats dont on se souviendra c’est bien celle d’Ilona Mezzadri en 2019 ! 

La jeune cavalière avait plusieurs titres prestigieux à remettre en jeu. Celui de vice Championne de France AS Poney Elite avec Ken Van Orchid et celui de Championne de France As Poney Elite Excellence accompagnée de Callas Rezidal Z.

Ne se laissant pas noyée par la pression, Ilona a signé un week end PARFAIT avec ces 2 montures: 8 parcours, pas une seule barre à terre, c’est la consécration ! 

Ilona est donc Championne de France As poney Elite Excellence avec Callas Rezidal Z pour la deuxième année consécutive, et Championne de France As poney Elite avec l’étalon Ken Van Orchid ! Quel week end !

Tour d’honneur de Ilona et Callas après leur victoire dans l’As Poney Élite Excellence
© Amélie Berthenet pour Equestrian News

-Charlotte Dujardin et Valegro Freestyle Olympia Londres 2014

Triple médaillés d’or olympique, médaillés d’argent par équipe à Rio de Janeiro, double médaillés d’or et parée d’argent par équipe aux Jeux équestres mondiaux de Caen, victorieux par deux fois en finale Coupe du monde et quintuple médaillés d’or aux Championnats d’Europe… Le couple formé par Charlotte Dujardin et Valegro a pour ainsi dire tout gagné.

Et pourtant il y a bien une reprise que nous ne somme pas prêts d’oublier, leur reprise libre en musique du mercredi 17 décembre 2014 à l’Olympia de Londres en 2014. Tout simplement la meilleure reprise de tous les temps. En effet ils établissent un nouveau record du monde avec une moyenne de 94.300% (avec deux juges à 98% et un à 99%!) Du jamais vu !

-Simon Delestre et Hermès Ryan au Saut Hermès 

En 2018 ils étaient les premiers français à s’imposer dans le mythique Grand Prix 5* du Saut Hermès depuis la création de cette compétition. Qu’on se le dise, marquer l’histoire sous la verrière du Grand Palais à Paris ce n’est déjà pas commun, mais s’offrir le Grand Prix deux édition consécutive et toujours accompagné par la même monture, cela relève de l’exploit !

Et pourtant le 24 mars 2019 Simon Delestre n’a pas trembler et c’est aux rênes du hongre de 14 ans, Hermes Ryan, qu’il inscrit son nom dans la légende au terme d’un barrage à 15 rempli de suspens.

-Michael Jung, 3 médailles Olympiques autour du cou

Après avoir été sacré double champion olympique à Londres en 2012 et plusieurs titres de Champion d’Europe et du monde, Michael Jung confirme, toujours aux rênes de son fidèle Sam, son statut de meilleur cavalier mondial de concours complet en s’offrant un nouveau titre de Champion Olympique à Rio en 2016. 

Quel parcours pour le cavalier Allemand qui remettra ses titre en jeux à Tokyo cet été.

–  Double victoire Olympique de Rio 2016

Si il y a bien deux médailles dont on se souvient c’est celles ramenées par nos cavaliers français lors des derniers Jeux Olympiques à Rio en 2016 !

Souvenez vous, 4 jours après le début des Olympiades, alors que la France désespérait de rester loin de tout titre Olympique, la première médaille d’or de la délégation Française venait de l’équitation.

Notre quatuor français composé de Astier Nicolas, Karim Laghouag, Thibaut Vallette et Mathieu Lemoine s’offraient le titre de Champions Olympique de concours Complet par équipe en s’imposant avec un total de 169 points devant l’Allemagne tenante du titre (172.80 points) et l’Australie (175.30 points). Astier Nicolas s’offrait au passage la médaille d’argent le même jour en individuel

Nos quatres cavaliers offrent par ce biais un véritable coup de projecteur médiatique sur les sports équestres et ce n’est pourtant que le début.

En effet près de 10 jours plus tard l’équipe de CSO composée de Kevin Staut, Pénélope Leprevost, Philippe Rozier et Roger-Yves Bost suivent les pas des complétistes en s’offrant eux aussi le Titre de Champions Olympique par équipe. Ils partagèrent le podium avec les Etats-Unis (2èmes) et l’Allemagne (3èmes, à l’issue d’un barrage face au Canada)

Nos équipes remettront elles aussi leurs titre en jeux cette année, encouragées par toute une nation.

-Podium Bonus

Cette fois ci nous ne parlerons pas seulement d’une victoire mais bien d’un podium et ce dernier est tricolore.

Nous en rêvions nos bleus l’ont fait !

Le 8 décembre 2019 ce n’est pas un ni deux mais bien trois français sur le toit du monde.

Simon Delestre accompagné du légendaire Hermès Ryan s’impose, suivi de Kévin Staut sur For Joy van’T Zorgvliet*HDC et Roger Yves Bost avec Sangria du Coty, à domicile, dans le Grand Prix des Longines Masters de Paris.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s