Le seul CCE maintenu de la saison : le Virtual Eventing

Oui, vous avez bien lu, le NAF 5* Eventing Competition aura bien lieu du 6 au 10 mai 2020. Scandale sanitaire ? Inconscience ? Non, loin de là : le Virtual Eventing (V.E) est – son nom vous aura peut être mis la puce à l’oreille – un concours virtuel ce qui, vous l’aurez compris, diminue grandement les risques de contamination de n’importe quel virus qui soit… Plus encore, c’est un concours qui sera diffusé gratuitement en live pour tous ceux à qui, comme nous, le complet et les concours manquent terriblement.

En fait, la cause est encore plus noble que de simplement nous offrir du spectacle aux même dates que ce qui aurait du être l’édition 2020 du mythique concours de Badminton. L’idée est en réalité de lever un maximum de fonds, basés sur les dons individuels, pour qu’ils soient redistribués ensuite à ceux qui sont en première ligne dans cette guerre contre le Covid-19 : le personnel soignant.

Sam Griffiths & Paulank Brockagh à Pau en 2017
©️Equestrian News/Laura Dupuy

Cette initiative nous vient d’Outre-Manche : Rachel Wakefield (de Uptown Eventing) a eu l’idée d’utiliser ce qu’on sait tous de la communauté du concours complet : très soudée et solidaire, le pouvoir collectif qui en découle allait pouvoir servir à aider et rendre la pareille à ceux qui nous protègent au péril de leur propre vie. Il est commun aujourd’hui de voir sur les réseaux sociaux les différents témoignages de personnels soignants qui décrivent le risque qu’ils prennent, sans pour autant se plaindre de leur mission. Est-ce exagérer que de les appeler « héros » ? Nous ne sommes pas de cet avis.

Rachel Wakefield avait vu juste : de nombreux cavaliers 5* ont répondu à son appel et le tableau des participants ce NAF 5* V.E est impressionnant : William Fox-Pitt (GB), Boyd Martin (USA), Gemma Tattersall (GB), Sam Griffiths (GB), Laura Collett (GB), Megan Jones (AUS), Joe Meyer (NZL), Joseph Murphy (IRL), Carlos Paro (BRA) ; en France, nous serons représentés par Sebastien Cavaillon, Arthur Chabert et Thomas Carlile et les donations seront reversées à la Fondation de France.

William Fox Pitt & Little Fire à Pau en 2018
©️Equestrian News/Laura Dupuy

Vous vous demandez certainement comment les cavaliers comptent courir un cross de 10mn « virtuellement » ? Évidemment, le V.E ne prendra pas la même forme que les CCI5* de d’habitude et, pour ne pas gâcher le plaisir, beaucoup de doutes planent encore sur l’aspect que prendra la compétition : l’équipe du V.E a tenu a garder tous ses atouts dans sa manche et assure préparer un grand nombre de surprises. Néanmoins, nous savons déjà qu’il y aura ces 4 épreuves :
– Un « trot-up », soit une visite vétérinaire, qui laisse présager une bonne dose d’humour
– Une reprise de dressage 5* jugée par 3 juges FEI
– Un cross sous forme de défis physiques et d’adresse, tout en s’assurant bien sûr que la prise de risque est minime
– Un parcours d’obstacles élaboré par un chef de piste FEI

Gemma Tattersall & Pamero 4 à Pau en 2018
©️Equestrian News/Laura Dupuy

Vous l’aurez compris, du 6 au 10 mai prochains, l’équipe du V.E et certains des meilleurs complétistes du Monde vont régaler nos pupilles.

Par ailleurs, nous tenons à rappeler que l’idée première de cette initiative est de récolter des fonds. Nous les applaudissons tous les soirs à 20h, preuve que nous nous rendons bien compte que notre société et notre santé repose, plus encore que d’habitude, sur leurs épaules. Applaudir, c’est bien, oui, mais est-ce suffisant ? Grâce au V.E, vous avez l’occasion de donner plus concretement de votre personne et, veuillez le croire, chaque euro compte. Parmi les 60 000 abonnés – palier récemment atteint, nous vous en remercions – de notre compte Instagram, si seulement la moitié, ou même un quart, venait à donner un ou deux euros : cela pourrait changer la face du Monde pour quelques temps. En ces temps si particuliers, une action individuelle fait la différence. Pour faire, un don, c’est ici.

Pour finir, souhaitant encore encourager les dons, une Coupe des Nations a été organisée par le V.E. Elle ne concerne, pourtant, pas les cavaliers mais bien nous : les donateurs. En tant que Championne Olympique en titre – et pour un an encore – , la France se doit de décrocher cette victoire et cette fois nous ne pouvons plus nous reposer sur nos excellents complétistes et leurs talentueux chevaux. Pour cette Coupe des Nations, c’est nous l’Équipe de France.

Sébastien Cavaillon & Sarah d’Argouges à Pau en 2018
©️Equestrian News/Laura Dupuy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s