Les jeunes au micro – Laura Rozier

Rozier, ce nom vous dit forcement quelque chose ! Philippe, Marcel, Thierry… vous en connaissez forcement un ! Aujourd’hui, c’est Laura, fille du Champion Olympique Philippe Rozier, nièce de Thierry Rozier et donc petite fille de Marcel Rozier qui s’est confiée le temps d’une interview.

Laura est une jeune cavalière de 16 ans. Vivant à Toulouse avec sa mère, elle rejoint dès qu’elle le peut les écuries de son père à Bois-Le-Rois pour monter à cheval. Malgré son âge, cela fait uniquement 5 ans qu’elle a débuté l’équitation, tout d’abord à poney avec Honeywell T’Koetshuis puis avec son gris Ulior de Hombourg : « j’ai commencé à monter tard parce que j’avais très peur […] pas facile pour la petite fille et la fille de grand cavaliers :rires: j’ai eu comme un déclic fin 2015 et j’ai commencé les concours début 2016. »

© Collection Privée – Laura Rozier

Laura choisît naturellement le Saut d’Obstacles et évolua plutôt rapidement : « J’ai choisi le CSO déjà parce que, sans mentir, c’est plus pratique étant donné que toute ma famille est là-dedans […] le cross me fais trop peur et le dressage j’aime bien mais je trouve que c’est trop technique. » Étapes par étapes et bien encadrée, Laura s’est rapidement retrouvée sur de belles épreuves allant jusqu’aux CSIP et Grand Prix avec Ulior, qu’elle décrit comme le poney « le plus intelligent » qu’elle ait pu monter : « c’est sa plus grande qualité comme son plus grand défaut ».

© Marion Poisson pour Equestrian News

Ses 16 ans passés, elle se concentre maintenant sur les épreuves As2/As1 à poney afin de continuer à tourner sur les Tournée des As entourée de ses amis tout en montant à cheval en parallèle. En effet, depuis un an, Laura se voit confier Rafale D’Hyverniere afin de débuter sur les épreuves chevaux (Am Elite / CSI) : « Rafale est une jument geniale, elle a un coeur énorme et est prête à tout en piste. Elle est juste très énergique, elle porte bien son nom :rires: » Ainsi, grâce à cette jument, elle a pu participer à de beaux concours tels que le CSI de Chantilly ou encore le CSI1* de Paris.

Plus tard, Laura espère pouvoir conserver l’équitation comme passion et travailler dans le domaine de l’architecture. En temps normal, elle assiste à ses cours la semaine sur Toulouse et ne peut monter à cheval que le week-end, mais cette période de confinement a permis à Laura d’être aux côtés de son père aux écuries. Elle a pu profiter du beau soleil de Fontainebleau pour perfectionner son équitation avec ses chevaux ou ceux de Philippe : « Pendant le confinement je montais le matin, j’avais entre 4 et 6 chevaux par jours et on à fais beaucoup d’exercices différents. L’après-midi je travaillais mes cours. »

© Collection Privée – Laura Rozier

Laura évolue donc dans sa passion, encadrée de la meilleure des manières. Cependant, cela n’est pas toujours facile de porter un tel « Nom ». La jeune cavalière n’en avait pas conscience avant de commencer a monter à cheval. Maintenant elle nous explique que cela peut avoir des avantages comme des inconvénients : « Comme je n’étais pas dans le milieu du cheval, j’ai pris conscience assez tard que je faisais partie d’une famille assez « importante » dans ce sport. Il y a évidemment des avantages comme le fait d’avoir plus de facilités pour trouver des chevaux ou encore des sponsors, mais il y a aussi des inconvénients contrairement à ce que la plupart des gens pensent : c’est un sport où il y a quand même pas mal de jugement et porter un nom d’une famille olympique quand on a pas un tel niveau n’est pas toujours facile. »

Le titre Olympique de son père, Laura s’en souvient très bien. Même si elle n’a pas pu le vivre sur place à Rio, elle a suivi tous ses tours avec sa maman, avec qui elle était en vacances : « j’étais vraiment fière et impressionnée […] Je ne me rendais pas vraiment compte de son titre avant de le voir revenir avec la médaille »

Jeune, pétillante et pleine d’ambitions pour progresser, Laura, malgré son « nom » évolue donc comme n’importe quelle cavalière pour ce faire plaisir avant tout que ce soit à poney ou à cheval.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s