7 chevaux de haut niveau que l’on repère facilement

Dans le haut niveau nous retrouvons bien souvent des chevaux bais, alezans, ou encore gris. Bien que le pie se démocratise de plus en plus sur les 5*, certains chevaux possèdent des particularités physiques bien à eux. Et oui, l’originalité peut aussi s’accorder avec le haut niveau !

Des robes originales …

1 – Jonsaunier Van De Dwerse Hagen

Jonsaunier né chez Dwerse Hagen et propriété de Star Horses est un véritable As de la barre. Dès son plus jeune âge, l’étalon à la robe fantastique s’est révélé comme l’un des meilleurs de sa génération avec un palmarès long comme un bras comprenant la médaille d’or du championnat des ventes « Starauction 2014 », Champion du Pavohengenscompetitie des 6 ans, Champion de Belgique des 6 ans sous la selle de Thierry Goffinet à Gesves, Champion des étalons de 6 ans lors du CSI 4* de Malines.

2 – Cornet 39

Cornet 39 et Daniel Deusser lors de la coupe du monde d’Oslo en 2017.

Pour t’expliquer de quelle manière Cornet a pu hériter de cette magnifique robe grise et blanche, nous allons te replonger dans la génétique des robes ( Tu peux d’ailleurs aller consulter notre article à ce sujet juste ici. ) La robe du hongre de 14 ans n’est pas une robe grise classique. En effet, il est porteur du gène dominant White, qui lui confère ses tâches si particulières. En dehors de sa robe hors du commun, il s’avère être un très grand cheval d’obstacle. Il remporte notamment sous la selle de Daniel Deusser, numéros 1 mondial en 2015, la coupe du monde d’Oslo en octobre 2017.

3 – Catapulte

Ah du pie ! On ne pouvait pas présenter des chevaux atypiques de haut niveau sans parler de nos « tachus » préférés. Bien qu’aujourd’hui il soit un peu plus fréquent de voir des chevaux de couleurs (notamment chez les poney), il n’en demeure pas moins qu’ils restent une minorité. Cependant certains ont marqué par leur talent de la barre et c’est la cas de la jolie Catapulte : une jument pie bai de race de Cheval de Sport Belge (BWP).
Catapulte a gagné notamment en 2012 sous la selle de Michel Robert le Prix France Bleu dans le CSI5* de Bordeaux, et le Grand Prix GL Events au Saut Hermès.

Une particularité physique atypique

4 – H&M Tornesch

Son nom ne vous est surement pas inconnu. D’ailleurs pour la petite anecdote tornesch est le premier cas de naming sur un être vivant (Le naming, ou nommage, est une pratique spécifique de parrainage qui consiste à attribuer le nom d’une marque ou d’une société marraine dans ce cas-ci à un animal). Ce bel étalon bai, désormais à la retraite, évoluait en 5* aux côtés de Malin Baryard-Johnsson. Ensembles ils ont pu se construire un palmarès fulgurant : deuxièmes lors du Grand Prix du CSIO 5* de Falsterbo en 2010, troisièmes de l’étape Coupe du Monde de Vigo en 2011, vainqueurs du Grand Prix de Stockholm et deuxièmes de celui de Londres en 2012. En 2013, une ablation de l’œil droit lui retire 30% de sa vue. Tornesch est revenu néanmoins sur les terrains internationaux à la suite de son opération et a continué à enchaîner les performances.

5 – Cornado NRW

Comme nos sportifs paralympiques les chevaux ayant un handicap sont eux aussi capables de prouesses. Cornado NRW confirme de nouveau cette règle. Né en 2003, il commence sa carrière avec Franz Josef Dahlmann, avant de rejoindre les écuries de Marcus Ehning qui l’entraîne jusqu’au plus haut niveau. Il devient l’une des montures de tête de Marcus au niveau international en 2011. En mars 2019, il effectue un sans-fautes à Bois-le-Duc, mais borgne : en effet Cornado a subi une énucléation suite à un problème de santé repéré en 2018. Son cavalier explique l’avoir entraîné pour qu’il apprenne à vivre avec cette différence.

6 – Grand Cru van de Rozenberg

Yeux bleus, yeux d’amoureux … En effet on a vite fait de tomber sous le charme de ce cheval du stud-book BWP, monté par le cavalier belge Jérôme Guéry jusqu’en janvier 2018, puis par la cavalière espagnole Pilar Lucrecia Cordon. Il possède une particularité qui le rend vraiment unique : son bel oeil bleu. L’alezan en plus d’être beau, est doué : il est notamment Vainqueur du Jumping international de France en 2016 et d’une étape du Global Champions Tour l’année suivante. Il a aussi accédé à la finale individuelle des Jeux olympiques de Rio.

7 – Tequila alias Petit Tonnerre

© Salomé Leclerc

Parce que nous aussi chez Equestrian News on a notre cheval de 5* au physique original ! Nous avons nommé : Tequila, notre fidèle mascotte. Avec sa magnifique robe pie et ses performances incroyables en tondeuse à gazon sur les plus grands terrains en herbe Tequila est la jument pie qu’il faut absolument suivre ! ( Ok c’est un shetland mais en fermant les yeux vous pourriez faire un petit effort d’imagination non ? )


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s