LOOKING BACK | Grand National Dressage de Mâcon

L’étape du Grand National à Mâcon sonnait le grand retour des dresseurs sur les terrains de concours. Dans ce cadre idyllique juste en bas du château et sous une météo radieuse, un plateau exceptionnel de cavalier nous a donné rendez-vous sur les rectangles. Bienvenue dans ce « LOOKING BACK », retrospective de ces quelques jours.

© Equestrian News/Amélie Berthenet

La mésaventure de Pamfou Dressage.

Camille Judet Cheret et Corentin Pottier comptaient bien, eux-aussi, faire leur retour à Mâcon. Malheureusement, un pneu crevé leur a fait rebrousser chemin avant d’arriver en Saône et Loire… pas de mal pour les chevaux et cavaliers mais un Pois Lourd très abîmé. Après avoir rebroussé chemin, le couple de cavaliers a profité du week-end pour nettoyer les écuries au Karscher !

Massa, Massa, Massa.

Titre que l’on peut d’ailleurs compléter avec « Serre, Serre, Serre ». En effet, le couple Serre (Arnaud et Anne-Sophie) ont marqué les esprits avec leurs chevaux de l’élevage de Massa. Par exemple, James Bond de Massa et Arnaud Serre remportent la finale des 6 ans le vendredi avec plus de 83% et Anne-Sophie et Actuelle de Massa s’emparent de la Pro Élite Grand Prix le samedi. Dans cette même épreuve, le couple parvient également à classer Ultrablue de Massa, Vistoso* de Massa et Alquazar de Massa dans le Top 10, monopolisant à eux deux quatre des dix meilleurs résultats.

le piaffé d’Actuelle de Massa, sûrement un de ses plus gros points forts.
© Equestrian News/Mathilde Vial

Dans le Grand Prix Spécial le lendemain, rebelote : si la première place leur a échappé, Arnaud et Anne-Sophie Serre ont monopolisé le reste du podium respectivement avec Vistoso* et Ultrablue de Massa. Avoir autant de chevaux dans un Grand Prix était déjà une prouesse, les classer aussi bien relève presque de l’exploit. Carton plein. Notons également la bonne performance de Bambino de Massa, présenté par Arthur Barthel, qui se classe 2ème de l’As Jeune Élite Grand Prix.

James Bond de Massa, léger et aérien.
© Equestrian News/Mathilde Vial

Capucine Noël en maître incontestée de l’As Jeune Élite.

Capucine Noël et Soleil Noir Vom Rosenhof ont (encore) brillé ce week-end : elles remportent les deux reprises As Jeunes Élite facilement. Avec près de 3% d’avance sur Camille Audo et Behroez dans la reprise équipe le samedi, elles confirmeront leur forme olympique le lendemain en se permettant cette fois 4% de plus que les deuxièmes dans l’As Jeune Élite Grand Prix. Les doubles Championnes de France Jeunes Cavaliers semblent avoir profité de cette période de confinement pour progresser encore d’avantage. Un week-end qui sent très fort la sélection pour les prochains Championnats d’Europe en Hongrie pour Capucine et Soleil.

La démonstration de Capucine & « Sunny »
© Equestrian News/ Marion Poisson

Les Poneys sous l’œil attentif de leur sélectionneuse.

Cette étape Grand National accueillait aussi la Super As Poney, dans un climat particulier de sélections européennes. Après avoir annoncé un minima de 68% pour avoir son ticket en Hongrie, Muriel Leonardi, sélectionneuse des Équipes de France Jeunes, a bien sûr regardé avec soin les reprises de ses cavaliers.

Layla Schmid et sa fantastique Ashen Dewdrop
© Equestrian News/Mathilde Vial

Celle qui s’est démarquée notamment, c’est Layla Schmid (72.265% / 74.268% / 75%), qui court pour les couleurs Suisses. Pas loin derrière, Cassandra Rouxel et l’européen Under Cover Fast ont eux aussi dominé le reste des participants (72.094% / 72.317% / 74.875%) avec de superbes reprises. Laure Billy Beauté et Robinson (68.034% / 67.298% / 68.5%), troisièmes de la reprise Grand Prix samedi, prendront finalement la troisième place de l’étape Super As grâce à leur régularité dans les autres reprises. Dans deux semaines exactement, juste après la Super As de Pompadour, nous connaîtrons les équipes qui seront envoyées défendre les couleurs nationales aux prochains CH-EU.

Cassandra Rouxel et Under Cover Fast en pleine démonstration.
© Equestrian News/Mathilde Vial

Du spectacle dans les Pro Élite !

Pour le Grand Prix, Anne-Sophie Serre et Actuelle de Massa n’ont pas vraiment laissé le choix aux autres : ouvreuses de l’épreuve, elles ont défini le score de référence (72.739%) et sont restées en tête de bout en bout. Dans ce Grand Prix, on compte tout de même neuf couples a plus de 70% ! Le lendemain, c’est Laurence Vannommeslaghe et Edison qui se sont emparés du Grand Prix Spécial avec un peu plus de 71%. Dans la Pro Élite Libre l’après-midi, c’est Morgan Barbançon Mestre et Sir Donnerhall II qui ont été « les Rois du Monde » : sur un Medley de la comédie musicale Roméo & Juliette, le couple a montré de solides capacités avec un travail au galop toujours aussi expressif. Gratifiés de 75.1%, ils remportent l’épreuve.

Laurence Vannommeslaghe et Edison
© Equestrian News/Amélie Berthenet
Anne-Sophie Serre
© Equestrian News/Mathilde Vial

Jeunes et prometteurs.

Le Samedi, nous avons aussi pu voir sur la piste principale les Pro Élite Jeune, juste avant leurs homonymes Senior. De quoi observer de nos propres yeux la nouvelle génération, déjà prête à dérouler les Grand Prix ! Rachel Bastady et son bel alezan brûlé, Fandango d’Arx, ont gagné l’épreuve avec 67.791%. La victoire s’est joué à peu de choses mais Cédric Gallinard s’est finalement aligné, en selle sur Scherzo ZC. La fille d’Isabelle et Carlos Pinto, Mado, nous a aussi montré une très jolie reprise avec son complice de toujours, Rafale du Coussoul* de la Gesse. Ils prennent la troisième place du classement avec 67.465%. Paul Lautier, Pauline Roth et Alix Bravard complètent le classement de l’épreuve.

Paul Lautier & Rossini
© Equestrian News/Mathilde Vial
Rachel Bastady & Fandango d’Arx
© Equestrian News/Amélie Berthenet

Un cadre splendide et une organisation millimétrée.

C’est vrai qu’il y a peu de concours offrant un environnement si joli que Mâcon Chaintré. Les installations d’une grande qualité ont permis aux cavaliers d’évoluer tranquillement sur le site dans les carrières ou dans le grand manège, détente de la carrière principale. Ce manège, traversé par le soleil, permet une ambiance lumineuse très spéciale propice aux photos !

Dans le manège, jeux de lumières.
© Equestrian News/Amélie Berthenet

Une glace artisanale à la main, il était ensuite possible de regarder les couples dérouler leurs reprises sur la gigantesque carrière en plein centre du site. Si vous n’aviez pas la chance d’être présents, le concours était diffusé en intégralité sur les plateformes Cheval.tv. Sur la page des résultats en direct de Worldspittiming, les reprises de chaque cavalier sont disponible en replay. Cette utilisation des technologies est une énorme valeur ajoutée à un concours !

© Equestrian News/Marion Poisson

Les équipes du Grand National et de Mâcon-Chaintré étaient à pied d’œuvre pour réussir ce concours de rentrée, et c’est réussi.

En définitive, c’est l’écurie Coho qui remporte cette étape du Grand National, portée par Morgan Barbançon Mestre qui suivait de près Anne-Sophie Serre (sans écurie) dans le Grand Prix Pro Élite.

© Equestrian News/Marion Poisson
Cédric Gallinard et Mado Pinto à la détente de la Pro Élite Jeunes.
© Equestrian News/Mathilde Vial
Mado Pinto & Rafale, évoluant ensemble depuis le plus jeune âge… et les plus petites épreuves !
© Equestrian News/Amélie Berthenet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s