Looking back – Le Grand triomphe au Grand Complet

Nous sommes en 2020 après J.C, et tous les concours ont été annulés. Tous ? Non. Un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours au virus envahisseur.
Vous l’avez ?
Des irréductibles, c’est un peu ce que sont les membres de l’équipe d’Ustica qui ont organisé la 24ème édition du Grand Complet au Haras-du-Pin. Le Pin-au-Haras, nouveau village symbole de la lutte contre le Covid ? Nous ne pousserons pas la métaphore jusqu’à désigner les Asterix & Obélix du Grand Complet… quoique.
Toujours-est-il que la magnifique Coupe des Nations du Pin a eu lieu avec succès et dans le plus grand respect des règles sanitaires, offrant un plateau exceptionnel de cavaliers prêts à en découdre. Nous n’irons pas par quatre chemins : face à l’adversité, nos Français ont été imbattables, d’une forme « Olympique » même. On en connaît quelques-uns qui sont visiblement tombés dans la marmite de potion magique avant le concours !

Nicolas Touzaint & Vendée Globe’Jac HDC
©Equestrian News/Mathilde Vial

C’est parti pour un Looking Back de ce magnifique CCIO4* du Pin !

All Hail the Qing !

Commençons donc par là. A l’aube de ses 17 ans, Qing du Briot IFCE ne cesse de mettre à contribution son talent et sa générosité pour aller chercher les plus belles victoires. Double sans-faute aux obstacles et auteur d’une magnifique reprise de dressage, le Selle Français aura été imbattable ce week-end, piloté par son cavalier depuis 8 ans maintenant, le Lieutenant Colonel Thibaut Vallette. D’une régularité déconcertante tant sur les Grands Nationaux que sur les Internationaux et Coupes des Nations, le couple Thibaut/Qing s’impose plus que jamais en tant que pilier de notre équipe de France. L’avenir des Jeux de Tokyo 2021 se précisera dans les mois qui arrivent, mais ces deux-là ne semblent pas souhaiter se contenter de leur succès Olympique à Rio ! Qing et Thibaut ont ainsi battu à plate couture le King, Michael Jung, qui montait pour l’occasion son Champion d’Europe FischerChipmunk. Mais, en réalité, ils sont cinq a avoir dominé Jung dans ce 4*-S… Cinq français !

Thibaut Vallette & Qing du Briot IFCE
©Equestrian News/Mathilde Vial
Michael Jung & Fischerchipmunk
©Equestrian News/Mathilde Vial

Top 5 tricolore

Une victoire française n’aurait pas suffi, un podium exclusivement français non plus… Ce sont les cinq premières places que nos français ont décidé d’occuper entièrement, histoire de donner une petite leçon à nos amis européens. La France, Championne Olympique en titre, est en forme et ne manque pas de ressources. Par exemple, Thomas Carlile et Birmane : une ressource, en voilà une ! La jolie complice de Thomas, du haut de ses 9 ans, n’a rien à envier aux couples plus expérimentés. Ex-aequo avec Qing à la sortie du carré et sans-faute sur les barres, quelques points de temps dépassé sur le cross la privent de la victoire. Le couple n’a pas à rougir de sa deuxième place puisque l’attitude de la jument sur les trois tests promet un avenir couronné d’Or… Olympique, on l’espère ?
C’est Gwendolen Fer qui complète le podium de ce CCIO4*-S grâce notamment à l’un des cinq parcours de cross « maxi » sur les 90 partants ! Une sacré performance de la cavalière aux rênes de Traumprinz. En 5ème position après le dressage, le couple, ex-aequo avec Thibaut/Qing et Thomas/Birmane, était retombé à la 10ème place à cause d’une petite faute sur l’hippique. Leur parcours parfait sur l’épreuve de fond offre donc la troisième place au hongre Trakehner de 11 ans, propriété de Mme Isabelle Meranger.
En 4ème et 5ème position, on retrouve les deux derniers membres de l’équipe de France qui se battait pour renouveler son titre au Haras du Pin : Christopher Six et Karim Florent Laghouag. Ils ont réalisé le même concours à une seconde près sur le parcours d’obstacles : bon dressage en 31 points, sans-faute à l’hippique et une petite seconde de retard sur le cross. Comme aux Championnats d’Europe de Luhmühlen, Christopher et son gris Totem de Brecey se placent au pied du podium. Pour Karim et Triton Fontaine, ce concours s’inscrit dans une amélioration permanente de leur régularité. Encore deux couples sur lesquels l’équipe peut compter.

Le podium individuel du CCIO4*-S
©Equestrian News/Mathilde Vial
Gwendolyn Fer & Traumprinz
©Equestrian News/Mathilde Vial

Pour la deuxième année consécutive, la France domine les autres nations.

Vous l’aurez compris, avec les quatre membres de l’équipe dans le top 5, il était difficile d’imaginer autre issue que la victoire de la coupe des Nations. C’est simple, ils auront été imbattables avec plus de 30 points d’avance sur l’équipe Hollandaise et près de 40 points sur l’équipe Britannique. Pourtant, on peut dire qu’il y avait du beau monde dans les équipes : Tim & Jonelle Price, Christopher Burton, Tim Lips, David Doel, Zara Tindall, Kevin Mcnab, etc. La plupart d’entre eux ne sortiront pas indemnes du fameux cross du Haras du Pin, comme par exemple Christopher Burton qui occupait pourtant la troisième place avant de s’élancer sur l’épreuve de fond. Le triple du « gué de l’Orne » a eu raison de l’Australien et de Jefferson 18, qui franchirent le troisième élément à la deuxième tentative. Les autres ont peiné à rentrer à l’heure, par stratégie car l’équipe de France ne pouvait plus être battue ou par fatalité car il ne fallait pas traîner pour rentrer dans les 6mn14 exigées par Pierre Le Goupil.

Christopher Six & Totem de Brecey
©Equestrian News/Mathilde Vial
Karim Laghouag & Triton Fontaine
©Equestrian News/Mathilde Vail

Support du Grand National FFE

Ce CCIO4*-S était, comme celui de Jardy en juillet, support de la 3ème étape du Grand National FFE/Ac Print de Concours Complet. C’est donc l’écurie Le Cadre Noir de Saumur – Royal Horse (T. Vallette/N. Touzaint/ J. Héteau) qui remporte l’étape, devant l’écurie Carlile – Ecurie Astier (T. Carlile/ A. Nicolas/ Z. Gardeau) et l’écurie Equithème – Jimenez FVA (K. Florent Laghouag/G. Fer/N. Bosc). La prochaine étape du circuit se courra à nouveau au Haras du Pin, du 10 au 13 septembre.

Thibaut Vallette, Joséphine Héteau & Nicolas Touzaint
©Equestrian News/Mathilde Vial
Thomas Carlile & Astier Nicolas
©Equestrian News/ Mathilde Vial

Le Champion du Monde des 7 ans confirme

Le néo-zélandais Tim Price avait emmené son Champion du Monde, Happy Boy, pour sa première sortie internationale depuis le Lion d’Angers l’an dernier. Ce joli bai brun plein d’énergie a ainsi pu confirmer les espoirs que son cavalier place en lui : deuxième du dressage et double sans-faute, il remporte haut la main le CCI3* format Long. Deux autres chevaux de 8 ans complètent ce podium : Leopard’s Action, présenté par Christopher Burton, et Cadet de Béliard, déjà vainqueur du CCI3*-S de Jardy en juillet dernier sous la selle de Thomas Carlile. Tom McEwen & Dreamaway sont au pied du podium, juste devant ceux qui avaient gagné le dressage et réalisé un maxi sur le cross avant d’être pénalisés d’une petite barre : Gireg le Coz & Caramel d’Orchis.

Tim Price & Happy Boy
©Equestrian News/Mathilde Vial
Gireg le Coz & Caramel d’Orchis
©Equestrian News/Mathilde Vial

Sous l’oeil bienveillant d’une étoile

Comment évoquer ce concours sans parler de l’émotion ambiante générée par le souvenir de la regrettée Thaïs Meheust, qui participait à la Coupe des Nations l’année dernière sur ce même terrain avec son « Crakmilha« . De là-haut, elle a veillé sur ses amis, coéquipiers, chevaux. Ajoutant encore à la symbolique du moment, Stéphane Landois & Chaman Dumontceau, ancien cheval de Thaïs, remportent le CCI3*-S. Une chose est sûre, Thaïs trotte encore, galope même, dans les esprits de tous ceux qui l’ont connue.
« Il y a de l’émotion parce qu’on pense à Thaïs, cette victoire est pour elle » a confié Michel Asseray, Directeur Technique National.

Derrière le couple victorieux, l’Adjudant Donatien Schauly (Dgin du Pestel) et Thomas Carlile (Darmagnac de Beliard) complètent le podium de l’épreuve avec leurs 7 ans.

Le retour d’Alertamalib’Or

On n’avait plus vu le Champion du Monde des 7 ans 2017 en compétition internationale depuis octobre 2018, à Boekelo, où il ne passait pas la visite vétérinaire. Enfin, ce week-end, nous avons pu retrouver le complice d’Astier Nicolas dans le CCI2*-L. Si ce produit de Yarlands Summer Song a réussi brillamment son concours avec un double sans-faute, ça n’a pas suffit pour égaler la performance du plus expérimenté Absolut Gold HDC, monté par Nicolas Touzaint, qui s’impose de bout en bout dans ce 2*. Trouble Fête ENE HN prend la troisième place, présenté par Matthieu Vanlandeghem.

Nicolas Touzaint & Absolut Gold HDC
©Equestrian News/Mathilde Vial
Astier Nicolas & Alertamalib’Or
©Equestrian News/Mathilde Vial

Masks on !

Pour organiser cette édition du Grand Complet, il y avait bien sur des conditions sanitaires à respecter : distances de sécurité et masques obligatoires. Par respect pour ce beau moment de sport, le public, les cavaliers et le staff ont appliqué à la lettre les recommandations. Bravo pour cet exemple.

© Equestrian News/Mathilde Vial
©Equestrian News/Mathilde Vial
©Equestrian News/Mathilde Vial

En résumé…

Un magnifique week-end sous une météo qui s’est montrée relativement compréhensive. Des couples en forme et qui avaient à coeur de donner le meilleur d’eux-mêmes. Une équipe de France au sommet de son art. Un ambiance chaleureuse et des pensées émues pour celle qui a regardé le Grand Complet depuis les cieux.

© Equestrian News/Mathilde Vial

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s