Tralala des Salines : petite par la taille, grande par le talent

Une petite tête noire fière, une minuscule pelote au milieu du front et un coup de saut à faire pâlir les plus grands champions, c’est bien de Tralala des Salines dont nous allons parler aujourd’hui.

© Equestrian News / Salomé Leclerc

Sous la selle d’Arthur Delplace depuis le début de sa carrière, cette jolie ponette (fille de Linaro) est partie des plus petites épreuves du circuit poney pour arriver en Grand Prix 4 ans plus tard. Retour aujourd’hui sur la carrière de Tralala des Salines.

Si elle a su marquer les esprits par ses nombreuses victoires au plus haut niveau, Tralala était à l’origine une ponette « de club », rien ne la prédestinait à aller fouler les plus belles pistes françaises sous le drapeau tricolore. Mais sa grande qualité de saut a su charmer la famille Delplace … vous connaissez la suite !

© Equestrian News / Marion Poisson

Gravissant rapidement les échelons, Arthur et Tralala commencent les épreuves As Poney 2 en 2014, et terminent 9ème des Championnats de France en As Poney 2C cette même année. À leur actif cette saison-là : de nombreux sans-faute et de nombreux podiums, la machine était lancée !

Arthur et Tralala des Salines à Lamotte 2014 © Equestrian News / Marion Poisson

C’est en 2016 qu’ils débutent les As Poney 1 de bien belle manière puisqu’en un an ils remportent plusieurs victoires dont celles aux Tournées des As de St Lô, Reims et Jardy (entre autres)

© Equestrian News / Salomé Leclerc

En 2017 Arthur et Tralala continuent leur ascension vers le haut niveau et arrivent en As Elite à la Tournée des As de Canteleu où ils se classent 2ème du Grand Prix le dimanche. De bonne augure pour le restant de la saison où ils aligneront 4 victoires donc une dans le Grand Prix Excellence au Salon du Cheval de Paris qui les propulsera sous le feu des projecteurs. C’est également l’année de leur premier international avec une 3ème place dans le Grand Prix du CSIP de Fontainebleau, ainsi qu’une sélection pour aller concourir en Belgique à Opglabbeek. C’est donc tout naturellement que nous les retrouvons cette année là en As Poney Elite Excellence à Lamotte avec une 9ème place à la clé.

© Equestrian News / Marion Poisson

Pour leur dernière saison ensemble en 2018, Tralala offre à son cavalier une victoire dans le Grand Prix Excellence de la Super As de Bordeaux, mais également une qualification dans le CSIOP de Fontainebleau récompensée d’une 2ème et une 3ème place, ainsi qu’un petit voyage en Allemagne pour l’international d’Hagen !

© Equestrian News / Axel Gris

Malchanceux le premier jour des Championnats de France, Arthur et Tralala signent tout de même un superbe sans-faute en seconde manche. Cependant leur score du premier jour les pénalisent ne leur permettant pas d’accéder à la finale.

© Equestrian News / Marion Poisson

Après un bon début de saison 2019 où Arthur réalise le doublé gagnant à Ozoir la Ferrière, le cavalier emblématique de Tralala des Salines perd son plus grand supporter, son papa. Laissant derrière lui un immense vide, la famille Delplace prend alors une décision lourde de sens et rend l’incroyable Tralala à ses propriétaires. Arthur continuera sa route à cheval, laissant en mémoire un parcours plus que remarquable avec sa petite fusée noire.


Tralala quant à elle, après avoir été formée par la famille Delplace, devient formatrice à son tour pour la toute jeune Lola Llanas, qui avait 7 ans lorsqu’elle a récupéré la ponette.
De parcours en parcours, de sans-faute en sans-faute, Lola et Tralala arrivent fin 2019 sur les épreuves Poney Elite avec des classements réguliers.

L’année 2020, bien que chahutée, permet à Lola et Tralala de prendre du galon ensemble, et les épreuves Poney Elite sont vite oubliées pour passer sur As Poney 2 et même As Poney 1 avec succès et brio puisque le jeune couple n’aligne quasiment que des sans-faute depuis la reprise du circuit !


Nul doute que nous entendrons encore parler de l’incroyable Tralala des Salines Et qu’après avoir été emmenée au plus haut niveau par Arthur, elle saura sans aucun soucis retrouver les épreuves Grand Prix avec Lola et truster les podiums comme elle l’a si bien fait avec son premier pilote !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s