10 phrases pour garder le sourire en plein désastre

Nombreuses sont les situations désastreuses que l’on rencontre au quotidien lorsqu’on est cavalier : être embarqué sur un cross, coucher tout le parcours d’obstacles ou encore porter son cheval tout au long d’une reprise de dressage… les moments de solitude, on n’en manque pas !

Face à ces cas de figures, il y a plusieurs types de réactions. Certains serrent les dents en attendant que ça passe, d’autres s’énervent et n’arrangent rien, d’autres encore fondent en larmes, impuissants. Chez Equestrian News, on vous propose une nouvelle manière de réagir au désastre évident d’une situation : relativiser, positiver et cacher les larmes derrière un radieux sourire et une jolie réplique.

© Equestrian News/Marie Oriol

« Au moins, nous, on sort de notre zone de confort »

Alors, oui, avec 10 barres on peut dire que t’es bien, bien sortie de ta zone de confort Veronica, mais tu n’as pas tort : c’est une bonne chose ! Si on veut voir les choses de manière plus scientifiques, on peut citer la théorie de psychologie d’un charmant monsieur dont l’intelligence n’a d’égal qui le nombre de point de son nom au Scrabble : Vygostky. En gros, tu n’apprends que lorsque que tu sors de ta zone de confort et que tu te retrouves dans ta ZPD. Non non, pas Zoli Poney DeGrandPrix, mais bien Zone Proximale de Développement. Mais bon, il y a peu de chance que 100% des lecteurs sois là pour un petit cours de psycho alors on te laisse aller voir cette vidéo pour plus d’infos sur Vygotsky.

« À défaut d’avoir été bons, on a été beaux ! »

Ça c’est quand tu as passé 3h à pionter Petit Tonnerre, que tu as mis ton nouvel ensemble de concours et sorti pour la première fois de sa housse ta nouvelle veste de concours. L’élégance est à son maximum, inversement proportionnelle à la performance… il ne reste plus qu’à sourire pour la photo !

©Equestrian News/Marion Poisson

« On a trouvé plein de pistes d’amélioration. »

C’est pas faux : quand on est le moins bon, on est aussi celui qui a la plus grande marge d’amélioration. Quel intérêt de tout gagner si on ne peut même pas apprendre davantage ! Et toc, prends ça toi qui est sans-faute sur tous tes tours.

« Les points, c’est qu’un chiffre. »

C’est pas faux. C’est bien moins drôle quand tu fais 20 points en Championnat, mais c’est pas faux. L’important, ce n’est pas tant le résultat sur le papier mais bien ton résultat remis dans le contexte : l’amélioration, le ressenti, la marge de progression. Si ton cheval est jeune, par exemple, il peut faire 4 fautes de bébé et tout de même signer un super parcours qui l’a fait gagner en maturité. Sur la computer list FFE, tu es bon dernier mais tu sais que dans quelques années… ça va envoyer du pâté.

© Equestrian News/Amélie Berthenet

« Il y a toujours pire. »

Aussi vrai que l’herbe est toujours plus verte dans le pré d’à côté, elle est aussi bien plus marron dans le pré d’ensuite ! On peut toujours trouver du positif à un parcours ou une reprise qui a semblé désastreux.

« On ne peut que mieux faire la prochaine fois. »

Pas bête ! Si vraiment c’était un désastre, alors ça ne pourra pas être pire la fois suivante. Et si, ô désespoir, c’est ENCORE pire la fois suivante, alors on peut garder espoir pour la fois d’après. (Et ainsi de suite, mais essayons de ne pas trop aller côtoyer les limites du pire non plus)

© Equestrian News/Clémence Chapelle

« On est premiers en partant de la fin ! »

Et on devrait d’ailleurs instaurer une médaille pour saluer cette honorable victoire ! Il en faut du cran pour assumer la place de dernier, ou de « premier en partant de la fin », ça devrait être récompensé. Bref, c’est une belle phrase de loser mais ça fait sourire les autres, alors elle a sa place dans cet article.

« Bon… ce soir, Macdo ? »

C’est beaucoup revenu dans vos réponses quand on vous a demandé votre avis sur notre Instagram ! Apparement, vous êtes des adeptes de « Confort Food », et ça se comprend bien ! C’est une stratégie bien connu de recherche réconfort et tout ça est explicable très scientifiquement… pour la deuxième fois de la vidéo, si vous voulez apprendre quelque chose sur la confort food, c’est ici !

© Equestrian News/Fiona Pasquier

« Les juges ont noté sévère. »

Alors là, non. On arrête tout de suite. C’est pas une phrase pour garder le smile, c’est juste de la mauvaise foi ! Critiquer le jugement n’a jamais fait progresser personne, qu’on se le dise. Prends les conseils en compte, travaille, et casse les barèmes sur la prochaine épreuve pour leur prouver ce que tu sais faire. That’s the spirit !

« Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends. »

Et cette phrase, on la LIKE fort !! C’est positif, plein d’espoir, et surtout tellement vrai. C’est le mot de la fin, la leçon à retenir !

© Equestrian News/Eloïse Durand

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s