Les Jeunes au Micro – Fleur Weijkamp

Vous connaissez peut-être déjà Fleur, pour ses reprises en As Poney Élite ou son récent titre de Championne de France Minimes 2020. Si ce n’est pas le cas, vous allez faire la rencontre d’une jeune fille talentueuse, reconnaissante et humble.

Et c’est gagné ! Champions de France 2020.
© Equestrian News/Clémence Chapelle

Fleur a 13 ans et, le cheval… « elle est tombée dedans quand elle étais petite » plaisante sa maman, Bregje. Exclusivement cavalière de dressage depuis 2015 avec plusieurs participations aux Championnats de France de Lamotte-Beuvron, c’est en 2018, au Haras de Jardy, que l’on découvre Fleur sur les terrains avec celui qui l’amènera plus tard sur les Grands Prix : Orchad NL*Poney As (Brouwershaven Diamond Hit x Orchard Jr Anna Palowna*Orchad Red Prince). Début d’année 2020, le couple s’élance sur sa première Super As dont il se classe 6ème avec plus de 64%. « Avec NL, on aimerait bien faire des internationaux Poneys. En ce moment, on est en train de passer un cap au niveau des changements de pied pour, à la suite, voir si on peut se lancer dans les Amateurs 1, 2, on verra ! » En février, pendant leur deuxième Super As, Fleur reçoit le plus beau des cadeaux et devient la propriétaire de son « NL« .

Fleur et Orchad lors de leur premier Grand Prix en Janvier 2020
© Equestrian News/Marion Poisson

Mais ce n’est pas tout : la jeune cavalière dispose d’une autre cartouche, fraîchement arrivée : Dragon Ball de Mel, un mâle de 7 ans par Aron N*sl. « Pour l’instant ça se passe très très bien. Il appartient à Caroline Grou, qui me le confie pour la valorisation. Si tout est maintenu nous commencerons les Grands Prix Poneys en janvier, à la Super As du Mans. Il était sorti par un autre cavalière jusqu’en As 1 (ndlr : Zoé de Quillacq) mais elle a souhaité arrêter alors sa propriétaire cherchait quelqu’un pour continuer à faire évoluer son poney. Son but est de vendre le poney. »

À poney, elle est donc bien équipée… mais sa nouvelle recrue, taille cheval cette fois, lui a permis d’obtenir un titre National en Children le mois dernier au Boulerie Jump. On parle bien sûr de Don Amour de Hus, ancien partenaire d’Alizée Roussel, qui a annoncé il y a peu qu’il se retirait des terrains de Grands Prix pour faire le bonheur d’une jeune cavalière… et c’est chose faite !
« Elle nous a appelé quand on était en Hollande et nous a proposé de le monter dans l’optique des Championnats. Je l’ai monté dimanche et lundi, je suis partie en balade le mardi, le mercredi on était aux Championnats et… voilà ! »
Avec deux reprises notées à plus de 76%, le couple tout récemment formé prend naturellement la tête du Championnat. Une dernière reprise un peu plus délicate leur a fait perdre un peu d’avance le dernier jour mais n’a pas compromis le titre de Champions de France Minimes à la clé ! Ce même week-end, Fleur et Orchad prennent la 4ème place du Championnat Amateur 3 Jeunes.

Don Amour, dit ‘Choupi’
© Equestrian News/Clémence Chapelle

« Je réalise pas encore vraiment mon titre, monter Don Amour c’était mon rêve depuis mes 8 ans, je l’avais déjà dit à Alizée ! (…) Choupi a vraiment un très grand coeur, il prend beaucoup sur lui et il donnera toujours tout pour son cavalier. La priorité c’est de le préserver, on ne va pas tirer dessus en sortant très régulièrement alors qu’il n’a pas besoin. On va choisir les concours pour l’économiser. (…) Les Championnats d’Europe c’est encore loin, je n’y pense pas forcément parce que je l’ai peu monté encore, il y a plein d’étapes jusque là ! (…) En tout cas, je monterai toujours pour la France, sauf si ils ne veulent plus de moi.« 

Deux poneys sur le circuit Super As et un cheval dans les épreuves Children, une sacré charge de travail, donc ! Alors comment concilier entrainement et études ? « Je suis au CNED depuis septembre, donc c’est déjà bien plus pratique qu’avant. Je m’en sors bien, donc ça va : je m’arrange comme ça. »

Pour performer, il faut s’entourer de la meilleure des manières, et Fleur Weijkamp n’est pas à plaindre ! « Je m’entraine avec Alizée Roussel. On a aussi travaillé avec NL chez Jean-Luc Force, qui nous a beaucoup aidé parce qu’il n’étais pas très sage. Au bout de deux séances : la métamorphose ! Début octobre, on est allé chez Inke Schellekens Bartels, la chef d’équipe Poneys et Children de Hollande, on est resté une semaine en stage et c’était génial, une expérience incroyable. J’ai vraiment beaucoup, beaucoup appris. On va surement le refaire début d’année 2021 d’ailleurs. Je m’entraîne aussi avec Marina Caplain Saint-André depuis un an, et puis… voilà, tout se complète et je suis bien entourée !« 

© Equestrian News/Clémence Chapelle

Fleur est animée par une forte admiration pour certains cavaliers de dressage : en premier lieu, sa coach. « Alizée m’inspire beaucoup, pour sa personnalité, comment elle monte ses chevaux, enfin… tout, en fait ! Chez les étrangers, Semmieke Rothenberger et Inke Schellekens Bartels. On a eu la chance de faire deux repas avec cette dernière et son entourage à l’académie pendant le stage, et ils nous ont raconté toutes sortes d’expériences qu’ils ont eu, c’était impressionnant. ils ont été très accueillants, très chaleureux.« 

Et après ? « Si tout va bien, Don Amour ferait les épreuves Juniors par la suite. J’ai quand même deux jeunes chevaux de 2 ans bientôt, pour préparer l’avenir.« 
Fleur Weijkamp aimerait ensuite s’orienter vers une carrière à cheval, mais à une condition : « Je veux avoir un autre métier à côté, car on ne sait jamais ce qui peut arriver. C’est une sécurité. Moi, par exemple, j’aimerais être avocate.« 

Jusqu’ou rêverait elle d’aller ? « Comme tous cavaliers, je pense, les Jeux Olympiques. D’abord, les internationaux, puis les Championnats d’Europe, puis… on verra comment ça évolue ! »

« Avec mes deux jeunes chevaux et sous l’oeil d’Alizée, on verra bien jusqu’où on peut aller… » ajoute-t-elle, pensive.

© Equestrian News/Clémence Chapelle

Et c’est tout ce que nous lui souhaitons : le meilleur pour la suite de sa carrière, de nombreux titres nationaux, internationaux, olympiques peut-être.

Propos recueillis par Mathilde Vial


2 réflexions sur “Les Jeunes au Micro – Fleur Weijkamp

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s