Les Jeunes Au Micro -Alice Vancrayelynghe

Pour la grande majorité des cavaliers réellement passionnés, monter à cheval s’impose comme une évidence et un besoin permanent. La jeune cavalière que nous rencontrons aujourd’hui, est une vraie passionnée, une cavalière aguerrie et une travailleuse acharnée.

À 21 ans, elle a déjà une quinzaine de chevaux de concours sous sa selle, une place en équipe de France, de nombreux titres dont une victoire par équipes en Coupe des Nations Jeunes Cavaliers en août 2020 à Fontainebleau. De quoi en faire rêver plus d’un. Nous vous emmenons aujourd’hui à la rencontre d’Alice Vancrayelynghe.

©Equestrian News/ Clémence Chapelle.

Ce que je préfère dans l’équitation, c’est la relation que l’on peut avoir avec l’animal. C’est la base de tout le travail que l’on peut faire ensuite“.

Alice a des semaines bien chargées. En concours presque tous les week-ends depuis de nombreuses années maintenant, elle a su se créer un emploi du temps, une routine, qui lui permet de monter 6 à 8 chevaux par jour, mais aussi de passer du temps avec chacun, « J’essaye de passer le maximum de temps avec eux, sans forcément les monter. Apprendre à les connaitre, m’occuper d’eux, connaitre leurs habitudes, ce qu’ils aiment ou n’aiment pas faire, c’est très important« .

L’équitation à toujours été une « évidence » pour elle. Depuis sa naissance, elle suit les traces de son père (Franck Vancrayelynghe, cavalier professionnel). Comme beaucoup d’enfants issus d’une famille de cavalier, Alice était sur le dos d’un cheval avant même de savoir marcher. 21 ans plus tard, la passion ne l’a pas quittée, bien au contraire. Toutes ces années de travail et de compétition, lui ont forgé un caractère et une détermination à toutes épreuves, qui ont permis à la jeune fille de s’imposer dans ce monde instable de l’équitation professionnelle; sans perdre de vue pour autant que ce qui prime est la passion pour l’animal et comme elle le dit si bien « Je vis pour mes chevaux« .

Cette passion et ce goût du travail acharné, elle les doit à son père. Ce duo est l’exemple parfait que l’équitation est une affaire de famille « C’est une relation très particulière et elle est encore plus forte dans notre cas. On s’entend très bien, on adore travailler ensemble, partager notre passion. Je suis un peu « fan » de lui ». Alice est consciente de tout ce que son père a mis en place pour elle pour qu’elle puisse réussir dans les meilleures conditions et elle a bien l’intention de lui prouver qu’il a eu raison de le faire « Tout ce qu’il me dit, j’essaye de le mettre en oeuvre, de l’appliquer, de tout faire au mieux pour lui faire plaisir et réussir. C’est une relation vraiment forte, c’est passionnant de travailler ensemble« .

©Equestrian News/ Salomé Leclerc.

Pour pouvoir monter autant de chevaux, il faut faire preuve d’une grande capacité d’adaptation, «  Si on rassemble les « jeunes » et les « vieux » chevaux, ça fait en tout près de 15 chevaux de concours. J’ai toujours été habituée à m’adapter, à monter beaucoup de chevaux différents. Mon père a fait attention à ce que je sache me débrouiller avec tous types de chevaux ». Cette expérience acquise au fil des années lui permet aussi de monter des chevaux au pied levé en concours, ce qu’elle a déjà fait plusieurs fois en reprenant les chevaux de son père par exemple.

Des chevaux, elle en a vu passer sous sa selle, mais chaque cavalier à forcément un cheval qui l’a plus marqué que les autres. C’est aussi le cas pour Alice et Ipsy (Landor S X Jipsy de la Lande* Arpège Pierreville) propriété de son père, Franck Vancrayelynghe. Elle monte pour la première fois la jument à 6 ans « Elle était totalement folle, mais elle avait une envie débordante de bien faire« . Il n’en faut pas plus à Alice pour se lancer. Le couple commence sur des épreuves à 110cm puis gravit les échelons avec succès jusqu’à participer aux Championnats d’Europe Jeunes Cavaliers en 2019 à Zuidwole aux Pays-Bas. « Je n’avais pas pour objectif de faire ce niveau d’épreuves avec elle, c’est une très belle histoire« .

©Equestrian News/ Marion Poisson.

Pour prendre la relève d’Ipsy, Alice peut compter sur son nouveau cheval de tête By Talma (Baloubet du Rouet X Sahara de Talma* Conterno Grande) propriété de Michel Guiot, avec qui elle a notamment remporté la Coupe des Nations Jeunes Cavaliers de Fontainebleau en 2020 accompagnée par Jeanne Sadran, Leona Mermillod et Nina Mallevaey . N’ayant pas couru les circuits Poney, Juniors et Children, elle intègre les rangs de l’équipe de France en Jeunes Cavaliers « C’était très important pour moi de gagner ici car c’est ma dernière année de Jeunes Cav’ (…) Le fait de gagner à la maison, avec une super équipe, c’est un très bon souvenir« . Concourir pour les couleurs de son pays est l’objectif de nombreux cavaliers, mais cela rajoute pas mal de pression « C’est de grosses épreuves, j’en avais presque pas fait auparavant. Pour les premières on veut encore plus réussir, faire plaisir au staff fédéral qui nous accorde sa confiance. Mais surtout, réussir pour l’équipe. On donne le meilleur de nous même comme à chaque parcours, cependant on ne le fait pas seulement pour nous, mais aussi pour les trois autres de l’équipe et le staff. C’est une pression en plus mais qui est positive« .

Savoir gérer, contenir, contrôler ses émotions est fondamental pour tous les sportifs. Alice a la chance de pouvoir compter sur toutes les personnes qui s’occupent des écuries et des chevaux lorsqu’elle n’est pas là « Je peux partir en concours l’esprit tranquille car on a une très bonne équipe à la maison. Les chevaux sont très bien soignés et travaillés pendant mon absence et c’est rassurant. Je peux me consacrer entièrement sur ceux que j’ai avec moi au concours« . Une fois en concours, il faut maintenant gérer ses propres émotions. Pour cela elle peut compter sur Bénédicte Kolnik, préparatrice mentale, qui est un soutient important dans cette vie à 100 à l’heure et dans un sport aussi imprévisible que l’équitation « C’est un sport difficile, on peut gagner un jour et tomber le lendemain. Elle me connait très bien et je lui fais extrêmement confiance. On a ensemble un suivi régulier, elle arrive toujours à me remonter le moral et à me rebooster. C’est grâce à elle que j’ai appris à toujours rester motivée. Avoir un bon état d’esprit, c’est très important, surtout quand beaucoup de monde compte sur toi« .

©Equestrian News/ Salomé Leclerc.

« Fais toi plaisir et amuse toi« , cette phrase que son père lui dit à chaque entrée de piste, lorsque l’enjeu et la pression sont importants, la marque vraiment « Ce n’est pas un conseil technique, mais c’est tout aussi important« .

En ce début d’année, Alice souhaite pouvoir passer une année normale, pouvoir retourner en concours, à l’étranger, sans confinement, ni restrictions. Elle a à coeur de continuer dans cette voie, toujours en compagnie de son père. La relève est déjà en préparation avec notamment trois chevaux de 7 ans en qui elle fonde beaucoup d’espoir : New York E (Verdi X Candy Floss * Casall), Diva du Turan (Norman Pré Noir X Ululu * Happy Villers) et Diabolo du Turan (Guarana Champeix X Queen of Lulu * Happy Villers). Elle le sait : « l’avenir c’est les jeunes« . Elle a couru son premier CSI 3*, à Dinard en 2019 avec sa fidèle Ipsy, et signe un beau sans-faute sur cette magnifique piste, un souvenir qui restera gravé dans sa mémoire. Qui dit nouvelle année, dit aussi nouvelles compétitions et nouvelles chances de participer à de si belles épreuves, Alice compte bien défendre sa place et montrer une nouvelle fois qu’elle mérite de faire partie des plus grands.

Merci à Alice pour cette interview, toute l’équipe d’Equestrian News te souhaite bonne chance pour la suite !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s