Les Jeunes au Micro – Anna Dupuy Pelardy

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :7 min de lecture

Alors que le CDI5* de Compiègne, évènement majeur pour la discipline du dressage en France, approche à grands pas, nous vous emmenons aujourd’hui à la rencontre d’une des cavalières qui participera à ses premières épreuves Juniors. Pour autant, Anna Dupuy Pelardy est déjà familière de l’équipe de France puisqu’elle remportait l’été dernier une médaille de bronze aux Championnats d’Europe Children à Budapest aux côtés de Stella Briand, Eloise Thomas et Thanais Capelle Morosi. Qualifiée pour la finale individuelle, elle a d’ailleurs signée la meilleure reprise français de cette même épreuve avec plus de 73%. Tout cela aux rênes de son fidèle Hilario Saint H, hongre de 14 ans par Herzensdieb.

Bon sang ne saurait mentir

Anna a, elle aussi, l’âge de 14 ans. Depuis toute petite, elle baigne dans le monde de l’équitation et monter à cheval… c’était une évidence. Tout comme le dressage : nièce de Perrine Volla-Pelardy et Pierre Volla et fille de Bertille Pelardy, elle aussi cavalière professionnelle de dressage, on peut dire qu’Anna a ça dans le sang. “Il faut être si calme, rigoureux et exigeant pour monter en dressage. Tout doit être vraiment précis pour pouvoir “danser” avec le cheval !

Hilario, c’est aussi une affaire de famille : débuté par Pierre Volla sur les 4 ans, c’est ensuite la mère d’Anna qui va le sortir en épreuves 5 puis 6 ans, avec à la clé une participation aux Mondiaux des jeunes chevaux à Verden en 2013. Il enchaînera par la suite les bonnes performances en épreuves Pro 1 et CDI3*. Un cheval très expérimenté, un atout de taille pour les débuts d’une jeune cavalière en formation.

Anna et Hilario à Pompadour, pour leur dernière repétition avant les Championnats d’Europe !
© Equestrian News/Rose Harang

Le haut-niveau, très vite

En août 2019, j’ai eu la chance de récupérer Hilario dans le but de faire les épreuves Children. Je le connaissais depuis toujours aux écuries, c’était le cheval de concours de ma mère. On s’est tout de suite très bien entendu !” Et pour cause : le couple gagne les deux Amateur 3 auquel il prend part dès la fin août 2019 à Vichy. La trêve hivernale à rallonge due à la première vague de pandémie est passée par là mais n’a pas stoppé l’évolution d‘Anna et Hilario : en juillet 2020, à Mâcon, ce sont trois victoires d’affilée dans les trois reprises As Jeunes 3 (niveau Children). Direction Pompadour pour les derniers réglages puis la Hongrie, directement, pour représenter la France aux Championnats d’Europe.

Hilario est très bien dressé ; maman avait commencé à lui imprimer les figures du Grand Prix ! C’est juste à moi d’être à la hauteur. Sur la piste, il est calme, serein, il ne regarde rien autour et reste concentré. Parfait pour les épreuves Children, en fait ! Malgré tout, il reste assez compliqué et technique et ça m’a demandé beaucoup de patience pour trouver les boutons. Cette année, j’ai beaucoup appris à prendre plus mon temps avec lui. J’ai aussi vécu plein d’expériences inoubliables.

Un Championnat d’Europe à 13 ans seulement

Les Championnats d’Europe, ça fait grandir ! Il faut gérer tout le stress de la sélection, de la préparation, du voyage, de l’esprit d’équipe. (…) L’objectif de la médaille n’était même pas clairement affiché, on était déjà contents de la sélection ! Du coup, que du bonus.

C’est donc en équipe qu’Anna décroche cette médaille de bronze pour son premier Championnat d’Europe qui était aussi son premier concours international.

De nouvelles perspectives à poney

Récemment, une nouvelle recrue a rejoint Anna – enfin, pas vraiment rejoint : “Champomy a toujours été aux écuries lui-aussi, je le connaissais déjà. Sarah Planchet le montait et elle a dépassé cette saison l’âge maximum pour les compétitions internationales à poney. Ça fait quelques mois que je le monte et on s’entend très bien. C’est un poney expressif qui a beaucoup de qualité, en plus d’être super attachant. Après 3 ou 4 mois, je ne peux pas dire que je le connais par coeur mais c’est ce qui ressort de nos débuts.

Champomy est un DRP de 10 ans par Champion de Luxe, vice-champion de France des 4 ans en 2015 sous la selle d’Elsa Maulet, 16 ème à 5 ans monté par Perrine Volla-Pelardy puis 10ème à 6 ans mené par Charlotte Daval. Il a ensuité évolué tranquillement aux rênes de Sarah Planchet qui a participé l’année dernière à plusieurs Super As Poney Élite. Après un court passage sous la selle de la petite soeur de cette dernière, Lucie Planchet, Champomy, a finalement rejoint Anna, le temps de prendre un peu d’expérience.

Champomy à travers l’objectif d’Amélie Berthenet
© Equestrian News/Amélie Berthenet

La dualité cheval/poney au quotidien

On entend beaucoup parler de l’âge charnière de la transition poney/cheval, c’est pourtant assez peu le cas chez les cavaliers de dressages qui sont encouragés, à l’aide des épreuves Children, à prendre contact très jeune avec le “format cheval”. “C’est vrai qu’Hilario fait quand même 1m77, donc ça me fait un peu bizarre quand je monte les deux à la suite ! Mais j’ai pris l’habitude très tôt : avant Champomy je montais Darkonlight (ndlr : Tartifume), un autre poney qui a d’ailleurs rejoint Louise Perrin pour se consacrer au CCE. Malgré la différence de taille et tout ce que ça implique, je m’en sors !”

Cette année, Anna est entrée dans la catégorie d’âge des Juniors et monte donc de grade en termes d’épreuves. La “transition” vers les épreuves séniors est donc tranquillement engendrée par le circuit Ch/J/Yr/U25 qui dotent les jeunes cavaliers d’un bagage technique déjà important à cet âge. La suite, Anna y pense, sans se presser : “on a commencé à regarder les annonces de chevaux pour plus tard, mais on ne se précipite parce qu’Hilario est génial et largement à la hauteur pour les épreuves que je fais maintenant.

Objectif Européen à poney

Cette année, avec Champomy, l’objectif, ce sont les Championnats d’Europe.”

Le couple a fait ses débuts au CDIP d’Ornago en Italie début mai, sans pouvoir réellement entrer dans la compétition du fait du rapatriement des équipes de France suite à un cas signalé de Rhinopneumonie sur le site du concours. Ce n’est que partie remise : rendez-vous cette fois pour l’international de Compiègne à la fin du mois…

Avec le faible nombre de concours qui ont eu lieu cette année, il faudra performer à Compiègne pour se faire sa place dans l’équipe envoyée aux Championnats d’Europe cet été… Bien que, même sans compétition, nos jeunes cavaliers restent très suivis par Muriel Leonardi et l’ensemble du staff fédéral, qui porte à la relève l’attention qu’elle mérite.

Cavalière professionnelle en devenir

C’est ce que je veux faire de ma vie : être cavalière professionnelle.

En 3ème actuellement, Anna intégrera un sport-études dès l’année prochaine pour son entrée au lycée.

Et après… “dans 10 ans ? C’est loin ! Sûrement dans mes écuries, avec mes chevaux. Professionnelle et toujours passionnée !

C’est tout ce que l’on peut lui souhaiter !

© Equestrian News/Rose Harang
Propos recueillis par Mathilde Vial
Anna Dupuy Pelardy
🎂15/10/2006
📍Merle-Leignec (42)
💪Dressage
🐴Hilario Saint H, Champomy
🥇Médaille de bronze aux CH-EU-Ch 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.