Les jeunes au micro – Marine Segura

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Focus aujourd’hui sur Marine Segura, cavalière de 13 ans. Notamment repérée sur les terrains poneys avec le tout bon Un Champion de Lalande, la jeune amazone se dirige vers un bel avenir sportif. Rencontre avec Marine.

C’est depuis son plus jeune âge que Marine a commencé à monter à cheval : à poney dès ses 3 ans et propriétaire depuis ses 5 ans, c’est grâce à son grand-père que la cavalière s’est mise à cheval : « Petite, il m’emmenait tous les midis au centre équestre pour caresser les chevaux, et c’est comme ça que j’ai su que je voulais monter ».

© Crédit : Equestrian News x Marie Oriol

La jeune cavalière évolue sur les terrains de CSO depuis maintenant plus de 5 ans. Coachée par Xavier Xhemal [ndlr : Centre Équestre d’Unieux], elle a notamment fait la rencontre du double champion de France [ndlr : As Poney 1 Excellence 2019 avec Clémence Dubois, et As Poney Élite 2017 avec Margaux Courdent] Un Champion de Lalande (PFS par Opplala St Hymer x Royale de La Lande par Lancer), avec lequel elle tourne sur le circuit poney depuis 2019.

Cavalière poney oui, mais pas seulement ! Marine monte également à cheval, puisqu’elle tourne avec Utopyk du Jabron, son cheval de tête (Ogrion des Champs*hn x Ibelle) et Flash (Vancouver DML x Pastella par Rastell). Également présente sur le circuit jeunes poneys, c’est aux côtés d’Extra des Chesnaies (PFS par Ogrion des Champs*hn x Reinette d’Audes par Icare de Chaudry) que l’on peut apercevoir la jeune cavalière : « Avec Extra, j’aimerais bien faire les 7 Ans au Sologn’Pony cette année ».

© Crédit : Equestrian News x Marie Oriol

Cependant, c’est sa ponette de 11 ans, Alaska des Chesnaies (Padock du Plessis*hn x Quenelle d’Audes par Quiz Game du Logis), qui se distingue : « Alaska, je l’ai depuis 5 ans environ. Elle tournait bien sur les épreuves jeunes poneys, alors mon coach l’a gardée. C’est ma ponette de cœur ». De belles rencontres avec ses montures qui promettent un bel avenir à la cavalière. Malgré tout, impossible de faire un choix parmi les différents acolytes de Marine : « Les jeunes j’aime bien, parce que je les forme. Les chevaux, c’est l’avenir en quelque sorte. Et concernant les poneys, j’aime bien être sur le circuit Tournée des As. Je ne pourrais pas vraiment faire un choix. »

Évoluant avec toutes ces montures à ses côtés, l’emploi du temps de Marine est bien réglé : « Je suis dans un collège normal ! Directement après l’école, je vais “au poney”. Ma maman m’aide à préparer et moi je monte, selon les devoirs que j’ai à faire. J’en monte 1 ou 2, jusqu’à 3. Les autres font longe, paddock… Je travaille le soir, dès que je rentre ! »

Cavalière depuis toujours au Centre Équestre d’Unieux, les différents confinements n’ont pas arrêté la jeune amazone : « J’ai eu la chance de pouvoir continuer à monter. Je faisais beaucoup de plat, et j’ai pu en profiter pour me mettre bien avec Un Champion puisque je ne l’avais pas depuis très longtemps. Dès que les concours ont repris, j’étais prête ! »

Si la carrière de la cavalière ne devait se résumer qu’à 3 échéances, Marine n’hésite pas et nous confie : « A Chazey, à chaque fois que j’y allais avec Alaska, je gagnais ou j’étais sur le podium. Ensuite, il y a le Summer Tour II de Fontainebleau [ndlr : Août 2020] où j’ai été sans-faute et classée avec Alaska et Un Champion. Et pour mon premier Children, j’avais été classée aussi avec Utopyk ». Enfin, c’est le CSI de Cabourg 2021 qui est mentionné par Marine : « Avec Un Champion, je suis classée 4ème et 6ème les deux premiers jours ! »

© Crédit : Equestrian News x Marie Oriol

Malgré son jeune âge, Marine a déjà de beaux objectifs pour la saison prochaine : « En Children, j’aimerais participer à plusieurs épreuves Coupe des Nations. Sur le circuit poney, j’ai comme objectif de faire les 7 ans au Sologn ». Malheureusement, nous ne verrons pas la cavalière lors du Championnat des As au Mans, qui se rétablit en ce moment d’une clavicule cassée. Mais la convalescence ne l’arrêtera pas longtemps : « Si je suis rétablie, j’aimerais faire le Championnat des As chevaux en Juillet, et pourquoi pas le CSI de Megève aussi. »

© Crédit : Equestrian News x Marie Oriol

A long terme, la cavalière souhaite se professionnaliser dans le secteur du cheval : « être cavalière professionnelle, il y a peu de personnes qui réussissent, donc je sécuriserai quand même un métier plus confortable à côté. Mais j’aimerais vraiment travailler dans ce milieu ! ». Pleine d’ambitions, nous souhaitons à Marine un très beau parcours, à poney comme à cheval !

Propos recueillis et retranscrits par Elsa Saussard

Marine Segura
🎂24/05/2008
📍Loire (42)
💪Jumping, CSO
🐴Un Champion de Lalande, Utopyk du Jabron
🥇Victoire dans son premier CSIP, avec Un Champion de Lalande

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.