10 citations de Carl Hester

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :8 min de lecture

Carl Hester figure parmi les cavaliers de dressage les plus titrés de Grande-Bretagne. Il a notamment un titre de champion Olympique par équipe à Londres en 2012, une médaille d’argent par équipe lors des JO de Rio et une médaille de bronze également par équipe lors des JO de Tokyo. Il est également multimédaillé par équipe et en individuel aux Championnats d’Europe. Et, ce ne sont que quelques lignes de son long palmarès. Carl Hester est un grand homme de dressage qui marque son époque. Et, il a d’autres talents que ceux de cavalier puisqu’il est aussi un entraineur d’exception. Il est en effet celui qui a su mener Charlotte Dujardin au plus haut niveau notamment avec le célèbre Valegro. Voici dix citations inspirantes et astuces de ce cavalier et coach d’exception.

Laissez votre cheval être un cheval 

Pour Carl Hester il est important que les chevaux, même ceux de haut niveau aient, avant tout, une vie de cheval. D’ailleurs, au retour des Jeux Olympiques, la première chose qu’il a fait était de mettre son partenaire En Vogue au pré avec son copain Gus. Et, tous les jours, les chevaux passent de nombreuses heures, le jour ou la nuit selon leur âge, dans les hectares de pâtures du site avec leurs congénères.

Si le cheval est autonome, vous devez pouvoir donner et reprendre les rênes sans que le cheval ne perde l’équilibre. Mais combien le font vraiment à la maison ? 

L’autonomie du cheval est essentielle pour le champion de dressage. Ce n’est pas au cavalier de faire tout le travail. Et pour lui, cela doit commencer dès la détente. Même durant cette période d’échauffement votre cheval doit répondre aux actions de mains et de jambes.

Carl Hester
© Collection Privée

Quand vous êtes plus fatigué que votre cheval après le travail, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Pour être un cavalier élégant, c’est votre cheval qui doit vous porter et pas l’inverse ! 

Pensez-y lors de votre prochaine séance avec Petit Tonnerre ! Il doit se porter seul en avant !

Vous ne pouvez pas obtenir de bonnes transitions en concours si vous ne vous concentrez pas sur leur bonne exécution à chaque fois à la maison. Chaque transition doit être effectuée correctement, même lorsque vous terminez la séance ou lorsque faites une pause pour laisser le cheval marcher.

Pour le cavalier, les transitions sont très importantes, il recommande d’ailleurs d’en faire « 200 à chaque séance ! » (Ça paraît énorme quand même ^^). Mais pour le champion de dressage, c’est ce qui vous aidera à avoir un cheval qui se porte seul. Attention toutefois à ne pas oublier de toutes les soigner, même celle qui finit la séance.

Je pense qu’il faut parfois monter sans aucune aide artificielle à l’entrainement

Pour Carl Hester il est essentiel de pouvoir de temps en temps se passer de toutes les aides artificielles à l’entrainement : bride, stick de dressage et éperons pour savoir à quel point le cheval répond aux aides. On tente à la prochaine séance ?

Carl Hester
Carl Hester et Nip Tuck, ce grand bai qui ne laissait pas présager d’une telle carrière sportive à son plus jeune âge

Il ne m’a coûté que 1000 euros quand je l’ai acheté. Il avait un an, il était grand et moche. Il n’avait pas un bon pas, pas un bon trot ni un bon galop. Jamais je n’aurais pu penser qu’il devienne un jour un cheval de Grand Prix, puis qu’il court en international ou encore qu’il dépasse la note de 70%. Mais, il a relevé tous les challenges que je lui ai donné un à un. Et, il me challenge aussi !

C’est en ces termes que parlait Carl Hester de Nip Tuck en 2018. Ce grand bai qui ne payait vraiment pas de mine lorsqu’il l’a acheté. Et pourtant, à force de travail, il a su l’emmener au plus haut niveau. Nip Tuck a notamment participé à la médaille d’argent par équipe aux Jeux Olympiques de Rio. Il a également remporté avec lui l’étape Coupe du Monde de l’Olympia. Et, il a même atteint la note de 83% en Grand Prix Freestyle à Liverpool en 2019. Carl Hester achète ses chevaux dès leur plus jeune âge et les forme. Cela lui permet d’investir moins d’argent et surtout d’avoir la satisfaction de les emmener jusqu’au plus haut niveau. Un plaisir que partage également Charlotte Dujardin.   

Carl Hester

En Vogue est un top cheval de Grand Prix. Il est capable d’aller loin, il est très prometteur. Il peut être difficile parce qu’il a du caractère, mais il me convient, c’est le type de cheval que j’aime.

Et le cavalier a déjà fait des débuts prometteurs avec ce cheval, propriété de Charlotte Dujardin, puisqu’il a déjà atteint la note de 83,73%. Et, il finit à la 7e place en individuel et décroche la médaille de bronze par équipe lors de leur participation aux Jeux Olympiques de Tokyo. Pas mal pour une première !

Les performances de Valegro ont contribué à faire entrer le dressage dans le cœur de la nation 

On ne peut pas parler de Carl Hester sans nommer Valegro et ses performances incroyables sous la selle de Charlotte Dujardin. Le champion confie n’avoir jamais eu de regrets de ne pas l’avoir monté lui-même. En effet, il estime que Valegro et Charlotte formaient le couple parfait. Pour lui, chacun équilibrait les points forts et les faiblesses de l’autre. Il faut dire que le couple a brillé : double médaille d’or aux JO de Londres en 2012, médaillé d’or en individuel et en argent par équipe lors des JEM de Caen en 2014, deux fois vainqueur de la finale Coupe du Monde en 2014 et en 2015, médaillé d’or en individuel aux championnats d’Europe en 2013 puis en 2015, et double médaille d’or aux JO de 2016. Un palmarès impressionnant pour celui qui, d’après Carl Hester, a toujours été un « top cheval depuis ses 4 ans ».  

Valegro apprécie sa retraite. Il a un gros ventre sous son tapis ! Tous ceux qui connaissent les chevaux sauront qu’en fait, le plus important pour eux, ce ne sont pas les médailles d’or, c’est de manger et il le fait très bien ! 

En fin d’année 2016, le fils de Negro s’est donc retiré de la scène internationale d’un commun accord entre Carl Hester et Charlotte Dujardin. « L’énergique Valegro est de retour et c’est comme ça que nous voulons que les gens se souviennent de lui ». Il coule depuis des jours heureux chez Carl Hester où il fait le bonheur « d’enfants malades et en phase terminale qui viennent aux écuries et peuvent le monter, il leur apporte tellement de plaisir » se réjouit son propriétaire.

Ça rend de plus en plus nerveux, je peux te le dire. Mes premiers Jeux Olympiques en 92, j’ai vraiment apprécié et adoré, c’était juste une compétition. Maintenant, c’est une pression énorme de rentrer à la maison avec quelque chose… C’était les Jeux olympiques les plus inhabituels, et c’est pourquoi nous sommes tellement ravis de rentrer à la maison avec une médaille parce que nous n’avons pas été en mesure d’évaluer où nous en étions dans le monde du sport à cause de la pandémie

Les JO de Tokyo signaient la 6e participation de Carl Hester. Et, pour lui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, le stress est de plus en plus grand ! En effet, aujourd’hui tout le monde s’attend à ce qu’il rentre avec une médaille autour du cou. La pression est donc grande !

Carl Hester est définitivement un champion d’exception au classement depuis plus de 20 ans. Mais, c’est aussi un homme passionné et accessible qui apprécie tout autant de parler de ses médailles Olympiques que de son amour pour ses poules et ses chiens.

Sources : Horse & Hound, FEI, La Croix, L’Éperon, Your Horse, Equidio

N’hésitez pas à aller consulter d’autres épisodes de notre rubriques “10 citations de …” !

Laisser un commentaire