10 surnoms insolites de Cracks

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :5 min de lecture

On a toujours tendance à donner des surnoms à ses amis, ses proches ou ses animaux et les chevaux n’échappent pas à la règle. 80% du temps c’est Toto et pas Petit Tonnerre. Les seules fois où on utilise vraiment son nom en entier c’est lors des annonces en concours et quand il fait une bêtise; le reste du temps, on laisse place à notre imagination. Les surnoms c’est toute une histoire, entre les simples raccourcis du prénom originel et les surnoms qui n’ont mais rien, mais alors rien à voir avec le prénom; les cavaliers sont pleins de créativité. On pourrait croire que c’est un phénomène qui ne concerne que les petits shetlands de club, détrompez-vous, même les plus grand cracks subissent l’effet et abandonnent leur prénom pour le bon vieux « mon champion ».

Equestrian News vous a rassemblé 10 surnoms insolites de cracks, liste non exhaustive on le conçoit mais qui pourra peut-être vous donner quelques idées…

1. Gio, “Pumpkin”

Reconnu comme la relève de l’historique Valegro et 3ème par équipe aux Jeux Olympiques de Tokyo, Gio n’a pas de passes-droits et s’est fait renommer lui aussi ! Charlotte Dujardin a choisi « Pumpkin » pour son nouveau protégé, et nous on adore ; c’est très évocateur pour ce petit cheval roux, presque orange. C’est bientôt Halloween…

2. Valegro, “Blueberry”

A-t-on vraiment besoin de présenter cet autre protégé de Charlotte Dujardin ? Avec deux doublé olympique (Londres et Rio) et un record du monde à son actif, Valegro est une idole pour beaucoup… Le bai brun, en été presque bleu, mérite bien son surnom « Blueberry », traduction anglaise de myrtille !

3. Daniel del impermeable, “Kway” 

On ne pouvait pas l’inventer ! Imperméable… K-Way… vous l’avez ?

Monté par Anouk Canteloup depuis 2018, Daniel s’est illustré à maintes reprises sur la scène internationale avec notamment un doublé européen individuel et par équipes en 2018 à Fontainebleau ! Rebaptisé « Kway » par sa cavalière précédente, Alice Deman, le beau gris continue sa route sous la selle d’Anouk. Avoir un cheval gris et imperméable c’est quand même le rêve de tout cavalier….

4. Sir Donnerhall, “Gus”

Le protégé de Morgan Barbançon Mestre a opté pour un surnom tout en simplicité : « Gus » ! À première vue entre Gus et Sir il y a tout un monde et aucun rapport… Ce n’est pourtant pas si compliqué; Morgan nous explique le pourquoi du comment dans cette vidéo !

5. Alertamalib’or, “Mitch”

Alertamalib’or ça c’est un prénom original. Mais bon lorsqu’il s’agit de crier son prénom pour qu’il revienne du fond du pré c’est une toute autre histoire. Et ce n’est pas Astier qui dira le contraire ! Rien de mieux qu’un surnom pour pallier à ce problème. C’est ainsi qu’Alertamalib’or devient “Mitch” : simple, court, efficace, bravo Astier.

6. Babylon de Gamma, “Gris”

Pour Babylon on aurait facilement opté pour “Baby” ou quelque chose comme cela. Mais c’était sans compté sur l’oeil expert de son cavalier Astier Nicolas, grand cavalier français de concours complet, qui a remarqué que son cheval était gris. Pourquoi faire compliqué, quand on peut faire simple ? Babylon de Gamma se surnommera donc “Gris“. Peut-on penser à décerner la palme d’or des surnoms courts et efficaces à son cavalier ?

7. Bianca, “Queen B”

Reine du saut d’obstacle sous la selle du Suisse Steve Guerdat, Bianca s’est illustrée sur les plus grandes pistes de la planète. En tant que grande dame du CSO mondial il fallait lui trouver un surnom à la hauteur de sa carrière. Un rapide coup de téléphone à Beyoncé a suffit pour se décider. Bianca s’est en allée en juin dernier mais elle restera à jamais la “Queen B” du saut d’obstacle !

8. Don Amour de Hus, “Choupi”

Détrompez-vous même si son surnom peut laisser penser que c’est un simple shetland de club, “Choupi” est en réalité un petit poney à la tête d’ange et un as du dressage. Débuté par Alizée Roussel à l’âge de 4 ans, Don Amour aka “Choupi” s’est illustré jusqu’en grand prix avec Alizée avant de passer sous la selle de notre #ENRIDER Fleur Weijkamp en 2020.

9. Amande de B’neville, “Mandy” 

Cette jument française et sa cavalière sont entrées dans l’histoire équestre lors des derniers Jeux de Tokyo où elles remportent une magnifique médaille d’Or individuelle en concours complet. Amande c’est un beau prénom mais quand on devient une star internationale, il faut savoir s’adapter et opter pour un surnom de star. Amande est donc rebaptisée “Mandy” par sa cavalière et toute son équipe et à la rédac’ on valide !

10. Unforgettable Damvil, “Fifou” 

Complice de la jeune cavalière française Jeanne Sadran, Unforgettable Damvil alias “Fifou” s’est dernièrement classé 8ème des Championnats d’Europe jeune cavalier et commence à mettre ses sabots dans la grande cour des compétitions 5*. Qu’on se le dise : nous n’avons pas encore trouvé de point commun entre Unforgettable et “Fifou“. On continue nos recherches, mais si vous voulez une explication concrète on vous laisse aller demander à Jeanne d’où lui est venue cette idée !

On l’aura compris même les plus grands champions héritent d’un surnom ! Et vous quels sont les surnoms les plus insolites que vous avez donnés à vos chevaux ? 

Laisser un commentaire