Un acte d’une cruauté sans nom

  • Post author:
  • Reading time:2 min de lecture

Âmes sensibles s’abstenir.

Dans la nuit de vendredi à samedi, un acte d’une cruauté indicible a causé la mort d’une pouliche de 18 mois, dans son pré. C’est ce que rapporte la Team Martinot (Cluny – 71), qui est tombée sur ce spectacle macabre samedi.

Depuis plusieurs semaines déjà, des chevaux sont tués dans leurs prés avec une oreille coupée et les échos sont de plus en plus nombreux. Pour ceux-là, déjà, les mots nous manquaient. Pour Jade, la pouliche de Merzé Compétition, c’est encore une toute autre histoire. Les images parlent d’elles-mêmes, bien qu’elles soient difficiles à regarder.

Sur la publication facebook, on peut lire « notre pouliche a été attrapée au lasso, ils lui ont poignardé le coeur, coupé une oreille, arraché un œil et enlevé le vagin… »

Il est difficile d’imaginer une seconde que des êtres humains puissent être à l’origine d’une telle barbarie. Que les cœurs chargés de haine s’en prennent les uns aux autres, c’est une chose. Qu’ils s’attaquent à nos animaux tranquillement sur installés dans leur pâture, c’en est une autre.

Comment dormir cette nuit en sachant que cela peut arriver n’importe où, à n’importe quel cheval, sous prétexte d’une pulsion sanguinaire et cruelle ?

Nous pensons évidemment très forts aux propriétaires de Jade et à tous ceux qui ont été victimes d’actes similaires. Notre mobilisation doit être sans faille pour arrêter cela.

Laisser un commentaire