10 choses que vous ne saviez pas sur Isabell Werth

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :6 min de lecture

Icône incontestée, Isabell Werth défini les codes du dressage depuis plus de 30 ans. Souvenez-vous, elle s’imposait un enième fois à Equita Lyon lors de la coupe du monde de dressage, il y a de cela quelques semaines. Forte de son expérience à haut niveau et de ses nombreuses victoires (plus de 250 depuis 2010 !), Isabell Werth partage une vision de l’équitation basée sur la construction d’un partenariat avec sa monture. Aussi humble qu’elle a été médaillée, cette amazone a fait s’illuminer plus d’un carré. Equestrian News vous propose de découvrir 10 faits sur Isabell Werth.

Isabell Werth est 4ème cavalière mondiale de dressage

Derrière entre autres Cathrine Dufour et Charlotte Dujardin, Isabell Werth se classe 4ème sur 779 avec sa partenaire de victoire, Weihegold OLD. Mais son talent ne s’arrête pas là, car la cavalière parvient à se positionner encore trois fois dans le top 10 mondial ! À la 5ème position avec DSP Quantaz, à la 7ème place avec sa jument Bella Rose 2 ainsi qu’à la 10ème place avec l’incroyable Emilio 107.
De quoi mettre tout le monde d’accord.

Isabell Werth est la cavalière de dressage la plus titrée au monde

Et si nous vous disions que depuis 2010, Isabell Werth a gagné plus de la moitié des compétitions auxquelles elle a participé ? Plus qu’une performance, c’est une véritable leçon d’équitation que nous propose la cavalière à chaque entrée de piste. Avec ses douze médailles olympiques (dont 7 médailles d’or), ses douze titres de championne d’Europe, ses six titres de championne du monde et ses huit titres de championne d’Allemagne, on est en droit de se demander s’il y a encore de la place sur ses étagères.

La cavalière voyage toujours avec ses chevaux

Isabell Werth est un modèle équestre pour beaucoup. Sa vision de l’équitation se base sur la création d’un partenariat fort avec ses montures et cela nécessite une implication absolue. Il n’est pas évident de tisser un lien avec un cheval, mais l’Allemande en a toujours fait sa priorité, elle confie : « Mes relations sont très étroites et empreintes d’émotion ». C’est pour cela qu’elle insiste, lorsque cela est possible, de voyager avec ses compagnons dans la soute des avions. Une implication sans précédent.

Isabell Werth et Satchmo, à Pékin 2008 / © Craig Maccubbin

Satchmo, son second cheval olympique, a été son plus grand défi

« Ce cheval m’a appris l’humilité »

Isabell Werth

Ce grand bai au caractère bien trempé lui a voulu la plus grosse remise en question de sa carrière sportive. Souple, élégant et aérien, Satchmo pouvait « exploser » la seconde suivante. Il a d’ailleurs sauté la lice de dressage aux Championnats du monde d’Aix-la-Chapelle. Défini comme dangereux par ses proches, Isabell W. s’est pourtant battu pour le petit cheval, lui découvrant un problème oculaire, qu’elle fait immédiatement traiter. Quatre mois suivant l’opération, elle bat le record du monde de 79,958 % au Grand Prix de Stuttgart. Une belle preuve d’écoute et d’amour de la part de la cavalière.

Elle est surnommée The Dressage Queen par la FEI

Le titre parle de lui-même. Lorsque la Fédération Équestre Internationale te surnomme La Reine du Dressage, c’est que tu n’as plus rien à prouver. De notre côté, à part Reine de la Georgette, on ne peut prétendre à meilleur titre…

En dehors de l’équitation, la cavalière apprécie le tennis et les courses de F1

Pendant son temps libre, l’athlète aime passer du temps à regarder le tennis ou encore les circuits de F1 : « On apprend beaucoup des autres sports, et la course m’a toujours passionnée ! »

Isabell Werth, 10 faits
La cavalière allemande et son cheval Emilio / © WDM Geneva 2016

Son mantra : « Le succès est la fin d’un long chemin. »

« Le succès est la fin d’un long chemin. C’est le résultat d’un travail acharné et d’une coopération avec les chevaux. Cela peut être le premier changement de pied ou les petites choses de l’entraînement quotidien qui fonctionnent soudainement.”

Isabell Werth

Elle publie sa première autobiographie en 2018

Tout comme les grands cavaliers tels que Pablo Hermoso ou encore Michel Robert, Isabell Werth a publié une autobiographie en 2018. De son nom allemand ‘Vier Beine tragen meine Seele‘ que l’on peut traduire par « 4 pattes portent mon âme » (poétique, n’est-ce pas), l’ouvrage retrace la vie de la championne olympique et de ses amis à quatre pattes. Connue pour son franc-parler, Isabell Werth dépose dans cette autobiographie toutes ses réflexions et opinions sur le monde des compétitions, notamment face à la fin de carrière du grand cheval Totilas.

Son premier cheval Olympique s’appelait Gigolo

Voilà, c’est super drôle non ?
Blague à part, il était impossible de faire un top sur Isabell Werth sans parler de Gigolo FRH. L’Allemande s’est faite connaître notamment grâce à son parcours avec ce petit cheval alezan. Partenaires sportifs pendant 10 ans, le cheval a fini ses jours auprès de la cavalière. Elle lui rendait hommage en 2009 : « Gigolo était le cheval de sport le plus titré de tous les temps. Au-delà du sport, il a eu un impact décisif sur ma vie, et je repense aux années passées avec lui avec une grande gratitude. Je suis sûre qu’il restera gravé dans les mémoires de beaucoup. »

Paris 2024 sera sa 7ème et dernière participation Olympique

Après 30 ans de carrière sportive, Isabell Werth annonçait à la fin des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 que Paris 2024 signerait pour elle la fin de sa carrière sportive, si elle y envoyée par sa nation. Elle affirme ne plus vouloir faire de compétitions passé l’âge des 60 ans. À 55 ans en 2024 et après 7 participations olympiques dont la première en 1992 (combien d’entre vous n’était pas encore nés ?), nous ne pourrons souhaiter que bonne route à une si grande dame.
Nous nous souviendrons sans aucun doute de ses incroyables performances ainsi que des duos qu’elle a su former avec les plus grands chevaux de dressage.

La dévotion qu’Isabell Werth porte à ses chevaux nous prouve encore qu’en écoutant notre cheval, on peut soulever des montagnes. Nous ne pouvons que la remercier pour les moments de sport qu’elle continue de nous offrir.

10 choses que vous ne saviez pas sur Isabell Werth
Isabell Werth Weihegold lors de la cérémonie de remise des prix lors de l’International Horse Show 2018. / © Zquid

Laisser un commentaire