Looking Back – Championnats d’Europe 2021 : un hold-up des médailles pour les français !

  • Post author:
  • Reading time:6 min de lecture

Après une année 2020 privée du format classique des Championnats d’Europe Poney, les équipes de toutes l’Europe se sont données rendez-vous à Strzegom pour une édition 2021 haute en couleurs et en émotions.
Aux couleurs tricolores, nous retrouvons 3 équipes soigneusement sélectionnées par Muriel Léonardi, Olivier Bost et Emmanuel Quittet. Au total, 15 cavaliers français ont fait le déplacement jusqu’en Pologne, prêt à en découdre.

© Clémence Chapelle / Equestrian News

L’Allemagne brille en dressage

Sans surprise, c’est une équipe de dresseuses allemandes réglée comme du papier à musique qui mène la danse sur les épreuves de dressage. Dans l’épreuve par équipes, les 4 amazones alignent des reprises parfaites dont les notes ne descendent pas en dessous de 75%, leur permettant de monter sans difficulté sur la première marche du podium (devant le Danemark et les Pays-Bas). En individuel, Rose Oatley s’empare allègrement de la médaille d’or (devant sa compatriote Antonia Roth et la danoise Sophia Boje Obel Jorgensen). En très grande forme, Rose et Daddy Moon s’envolent sur la très prisée Kür. A seulement 14 ans, Rose inscrit son nom au palmarès des plus grands performers de sa discipline : 89,7%, du jamais vu dans l’histoire des Championnats d’Europe Poney.

©Marion Poisson / Equestrian News

Une français accède à la Kür

Inédit, après deux belles journées d’épreuves, Blanche Carre-Pistollet et Dazzling Kid d’Herbord sont sélectionnés pour la convoitée Kür. Scorant en individuel à plus de 71%, Blanche devient la seconde française à dépasser les 70% aux Championnats d’Europe. De bonne augure pour ce couple à qui il reste encore une saison ensemble.

©Marion Poisson / Equestrian News

Des complétistes déterminés

Si l’équipe sélectionnée par Emmanuel Quittet avait peu d’expérience Européenne à son actif, ça n’a pas empêché les jeunes tricolores de truster le classement dès le test de dressage. Déjà performante à domicile, Maé Rinaldi, en selle sur Boston du Verdon, met tout le monde d’accord à la fin du dressage en prenant la tête de l’épreuve avec 23.2 points. Grâce aux belles performances de Zoé Ballot (Voltaire de Lalande), Mathieu Cuomo (Céleste du Montier) et Valentin Quittet Eslan (Winnetou), l’équipe tricolore se place également en haut du classement en attendant le cross et l’hippique. Notons également les belles performances également de la part des individuels Côme Breuil (Ut Majeur de Janière) et Ambroise Maindru (Versailles des Morins).
Un soleil de plomb, une trentaine d’efforts dont 7 combinaisons et plus de 6 minutes de galop attendaient nos bleuets pour le jour de cross. Au final, si Valentin, Zoé, Ambroise et Maé déroulent une épreuve parfaite (parfois pénalisés d’un peu de temps), Mathieu et Côme sont cependant pénalisés d’un refus chacun, mais la France conserve sa place au provisoire.
Rien n’est joué avant l’hippique, où la moindre barre viendra chambouler le classement définitif de cette édition des Championnats d’Europe. Les couples s’élancent et quelques barres à terre viennent entacher la bonne humeur du bord de piste. Malchanceux sur le cross la veille, Côme et Ut Majeur viendront ajouter 8 points à leur compteur, tout comme Valentin et Winnetou. Et si Mathieu ne sera pénalisé que de quelques centièmes de temps dépassé, ses compatriotes Maé et Zoé dérouleront un hippique parfait, permettant à la France d’être sacrée Championne d’Europe par équipe.

©Marion Poisson / Equestrian News

Maé Rinaldi reine du CCE en individuel


Dès le test de dressage, Maé Rinaldi et Boston du Verdon prennent une large avance sur les autres concurrents avec seulement 23.2 de pénalités ! Elle n’est pas là seule cavalière française à avoir montré ses qualités en dressage puisque Matthieu Cuomo, Côme Breuil et Zoé Ballot prennent respectivement la troisième, la cinquième et la sixième place. L’épreuve de cross n’aura fait aucun cadeau ! Sur 46 partants, dix se retrouvent éliminés et dix autres comptent au minimum un refus. Le classement est chamboulé mais la tête est toujours entre les mains Maé Rinaldi qui ressort de ce test avec 5.2 pénalité de temps. Rien n’est joué après ce cross qui aura couté beaucoup d’énergie aux poneys. Seulement sept couples sortiront du dernier test sans toucher une barre, parmis eux Maé Rinaldi et Boston du Verdon qui auront gardé la tête du début à la fin sur ce championnat ! Les deux autres médailles se seront disputées dans un mouchoir de poche, la néerlandaise Sophie Weening prend la troisième place du podium avec 30.4 points, juste derrière l’irlandais Ben Connors qui termine ce championnat en 30.3 points de pénalité !

© Clémence Chapelle / Equestrian News

La France aux commandes du CSO

Première médaille du week-end et pas des moindres ! Olivier Bost et son équipe composée de Jeanne Hirel, Anna Szarzewski, Nohlan Vallat et Lola Brionne se baladent sur l’épreuve par équipe et gagne l’or avec un total Championnat de 8 points. Les Pays-Bas et la Norvège finissent les trois manches chacuns avec 13 points. Après un barrage pour connaître le podium final, ce sont les Pays-Bas qui prennent la seconde place en alignant 3 sans-fautes.

© Clémence Chapelle / Equestrian News

Jeanne Hirel s’offre les Championnats d’Europe

Un seul couple sortira avec 0 points de ce week-end d’épreuve et il est français ! Jeanne Hirel et son étalon Vedouz de Nestin viennent ajouter une seconde médaille d’or européenne à leur collection. Après un titre de championne de France au Mans et deux titres de championne. Une seule médaille individuelle ne suffit pas pour notre équipe de France, Marie Ann Sullivan et Ken Van Orchid’s, pénalisés de seulement 3 points de temps sur les 5 tours de ce championnat. Ils réalisent l’exploit d’arriver sur la seconde marche du podium pour leur 5e Grand Prix et leur second international ! Le podium est complété par le néerlandais Siebe Leemans aux rênes d’un poney français : Voodstock de l’Astrée qui obtient sa médaille de bronze au barrage face à la Norvégienne Thea Gunleksen en selle sur Parc Cookie.

© Clémence Chapelle / Equestrian News

La France ressort de ce Championnat d’Europe en tête de toute les disciplines, excepté une, le dressage qui reste entre les mains de l’Allemagne. Une performance historique ! Rendez-vous en 2022 de nouveau à Strzegom pour savoir si la France réalisera un nouveau hold-up !

© Clémence Chapelle / Equestrian News

Laisser un commentaire