Digby, le premier poney-guide pour malvoyant !

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :3 min de lecture

Cette semaine, la FEI a dévoilé l’existence d’un poney-guide pour malvoyant. Katy Smith, qui dirige KL Pony Therapy au Royaume-Unis, est à l’origine de ce projet : remplacer les chiens-guides par des chevaux guide. “Je crois que j’ai d’abord lu un article sur les chevaux-guides sur Internet “, a déclaré Katy à FEI.org. “J’ai tout de suite pensé que c’était une bonne idée. Ils sont idéaux pour les personnes qui ne peuvent pas avoir de chien. Il y a une petite minorité qui ne peut pas avoir de chiens pour des raisons d’allergies ou religieuses.”

Katy dirige un centre de thérapie équine depuis de nombreuses années et a trouvé que les poneys ou chevaux miniatures étaient l’animal idéal à emmener dans les écoles, les maisons de soins et autres établissements en raison de leur taille. “De plus, ces chevaux peuvent vivre de 45 à 50 ans. Ainsi, une fois entraînés, ces chevaux sont un partenaire à long terme.“, s’est elle confiée à la FEI. Il y a environ huit ans, elle s’est rendue compte que ces petits chevaux étaient utilisés comme une alternative aux chiens comme guides pour les aveugles et les malvoyants aux Etats-Unis. Elle s’est donc rendue à New York, pour rendre visite à l’entraîneuse Alexandra Kirkland et a été inspirée par la mini Panda de 17 ans, qui suivait une formation de guide et voyageait même dans une voiture !

Elle a ensuite décidé de mettre à profit cette découverte. C’est comme ça que lui est venue l’idée de dresser l’un de ses poneys, Digby, pour en faire l’un des tout premiers poney-guides pour malvoyant.

guide-horse-2404-5.jpg
Crédit FEI

Digby dans le métro britannique !

Digby a récemment voyagé dans le métro vêtu d’un gilet jaune “Cheval-guide en apprentissage”. Le voyage en métro a été conçu pour familiariser Digby avec les vues et les bruits d’un système de transport. Le grand jour de la sortie de Digby a été supervisé par le personnel du métro et tout au long de la visite, il a porté un harnais, et un ensemble spécial de chaussons pour protéger ses sabots. “Nous avons traversé 10 tunnels et passer de l’obscurité à la lumière ne l’a pas effrayé. Il aimait regarder par la fenêtre pour voir où il allait.“, s’est réjouit Katy.

Le petit poney doit être remis à Helena Hird – qui est malvoyante et vit et travaille à Londres – vers la fin de l’année prochaine. Le voyage en train lui a donné l’occasion de découvrir les trains, les gares, les portes des billets et les remontées mécaniques.

J’ai l’impression que nous offrons quelque chose de différent et cela signifie que nous pouvons tirer le meilleur parti de ces chevaux. A bien des égards, ils sont comme un chien avec leur loyauté et leur attitude.” – Katy Smith

Crédit photos FEI.
Source FEI.

Laisser un commentaire