Portrait – Api du Libaire, un Grand Monsieur

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :5 min de lecture

Aujourd’hui, nous partons à la rencontre d’Api du Libaire. Ce grisou monté par Maxime Livio ne cesse de progresser. Et, le couple a signé la meilleure performance française aux Championnats d’Europe de concours complet à Avenches. Un cheval sensible à la forte personnalité qui devrait répondre présent lors des futures grandes échéances. Il a d’ailleurs été, très logiquement, intégré au Groupe 1 FFE révélé il y a quelques jours.

Tout débute en Haute-Marne…

Tout a commencé en avril 2010. C’est alors qu’Api du Libaire est né chez Annick Duchêne dans la Haute-Marne. Ce superbe gris est un fils de Fusain du Defey, Anglo-Arable, vainqueur en GP CSI et finaliste à Lanaken avec Michel Faumont. Sa mère, Elea du Libaire est une Selle Français par Trésor de Cheux. Il en ressort un gris d’1,73 m sensible et généreux qui performe au plus haut niveau avec Maxime Livio.

© Mathilde Vial – Equestrian News

En route pour Paris ?

C’est à l’âge de 5 ans, en 2015, qu’Api du Libaire découvre les concours. Il commence sa carrière en saut d’obstacle en Formation 2 puis tourne sur les cycles classiques. En 2016, il testera pour la première fois la discipline du complet mais ce n’est réellement qu’en 2017 qu’il attaquera plus sérieusement sa carrière de complétiste tout en faisant quelques épreuves de CSO.
Ce n’est qu’en 2018 qu’il courre son premier CCI2*. Que de chemin parcouru depuis pour celui qui fait aujourd’hui partie du Groupe 1 de la FFE.

C’est sous la selle de Maxime Livio qu’Api du Libaire a montré tout son talent notamment aux Championnats d’Europe d’Avenches en septembre 2021
(© FEI / Richard JUILLIART)

Le gris s’est véritablement révélé sous la selle de Maxime Livio, qu’il a rejoint en 2019. Les résultats s’enchainent et au mois d’août, il courre son premier CCI3*L décrochant sa qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Mais son cavalier préfère lui laisser du temps. Et c’est véritablement en 2021 qu’il gagne en maturité et en régularité. Il est ainsi, notamment, victorieux du CCI4* à Avenches au mois de juin et du CCI4* à Lignières. Et, autre très belle performance cette année : une 6ème place individuelle aux championnats d’Europe, durant lesquels il nous a simplement fait vibrer !

© Mathilde Vial / Equestrian News

Api du Libaire, un cheval de caractère

Les chevaux de talents sont souvent des chevaux de caractère et il le confirme bien. « C’est un Grand Monsieur, et il le sait » raconte Mathilde Montginoux, sa groom et la compagne de Maxime.
Surnommé “Apichou” aux écuries, Api du Libaire est un cheval sensible, gentil et affectueux mais qui a besoin d’un cadre autant à pied qu’à cheval. « C’est un très gentil cheval mais il a besoin de limites. Il peut vite déborder, il a un caractère bien trempé ! ».

Le gris, aux écuries depuis 2019, a gagné en confiance grâce à l’attention qui lui est accordé. Il aime sa routine. « Tous les matins, il va au marcheur, ensuite il travaille avant d’aller au pré. Et chaque jour, à la même heure, il galope devant sa porte pour que l’on vienne le rentrer. Il sait ce qu’il veut ». Et, en concours il reste assez égal à lui-même. « Au début avec le stress il ne mangeait plus très bien, mais maintenant ça ne lui pose pas de problème. Quand il tarde à manger sa ration, je lui verse du jus de pomme dedans, il adore ça. C’est un gourmand. Il mange tout ! ». Et, heureusement pour sa groom, ce Grand Monsieur est aussi assez précieux, un atout de taille lorsqu’on a un gris ! « Il fait plutôt attention à ne pas trop se salir ! ».

© Mathilde Vial / Equestrian News

Mais, Api du Libaire est aussi un cheval sensible avec une volonté de bien faire. « C’est amusant parce qu’à Avenches il ne lui manquait plus que la parole. Lorsqu’il est sorti de piste après le dressage et le cross, on sentait dans son attitude qu’il était fier de lui. Je pense que s’il avait pu parler, il nous aurait dit, “vous avez vu ce que j’ai fait ?”. Et, à contrario, après le CSO, il avait la tête basse comme s’il était déçu de lui-même pourtant il avait fait malgré tout une très belle prestation » raconte Mathilde.   

Api du Libaire était très fier de lui à la sortie du dressage des Championnats d’Europe (©FEI / RICHARD JUILLIART)

Après une pause hivernale bien méritée, Api du Libaire a repris le chemin de l’entrainement et participait au stage fédéral organisé au Pôle France aux côtés notamment de ses acolytes Carouzo Bois Marotin et Vitorio du Montet aussi sélectionnés dans le Groupe 1, avant d’attaquer une nouvelle saison, que nous leur souhaitons pleine de réussite.

Laisser un commentaire