10 animaux à monter si les chevaux disparaissent

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :6 min de lecture

Imaginez le tableau : demain, une météorite vient à s’écraser contre la Terre. Les évènements qui en résultent conduisent au cauchemar de tout cavalier : l’extinction des chevaux, uniquement. Après les avoir pleuré comme il se doit, il va falloir commencer à penser à quels animaux de “substitution” – bien que Petit Tonnerre soit absolument irremplaçable – nous pourrions monter pour continuer à faire vivre notre passion.

Disclaimer : cet article a une visée humoristique. Merci de ne pas prendre (trop) au sérieux ce qui y est dit !

1. La vache

Et ça se fait déjà ! Certains n’ont pas attendu une météorite pour s’y mettre. Prenez l’exemple de Manon, interviewée par France 3 Brougogne Franche Comté.

Pour les plus téméraires, il y a aussi l’option taureau… Mais la chute s’annonce rude. Ou pas ! Prenez l’exemple d’Aston, un taureau né à l’élevage et recueilli par sa propriétaire et “cavalière” : Sabine.

“Aston mesure 175cm et pèse près 1,3 tonnes” précise Sabine sur la page Facebook dédié à sa monture à corne.

Discipline de prédilection : le rodéo, et éventuellement le jumping !

2. Le zèbre

On aurait pu vous parler de l’âne, plus classique. Mais c’est encore plus audacieux d’essayer d’apprivoiser un animal sauvage : le zèbre. Imaginez assortir les rayures à votre tout nouveau tapis de selle – car oui, même après l’apocalypse, les cavaliers gardent leur passion pour les tapis et les ensembles assortis.

On pourrait presque dire que ça a déjà été fait ! Qui n’a pas entendu parler de l’histoire fabuleuse de Stormy et Andy Booth ? De son vrai nom Hale’s Stormy Brown Sugar, Stomy est une jument zébrule – ou zhorse -, c’est à dire qu’elle est issue du croisement entre un zèbre et une jument.

Stormy a fortement contribué à la réputation d’Andy Booth, qui a confirmé par la suite son don pour le horsmanship.

Discipline de prédilection : l’éthologie, bien sûr !

3. Le Chameau

Le saviez-vous : la femelle du chameau est appelée la chamelle. Et un petit chameau ? Un chamelon.

Rien que pour l’opportunité de dire “ma chamelle attend un chamelon“, on a envie d’apprivoiser l’espèce et d’en faire nos montures principales.

Bien calés entre leurs deux bosses, les georgettes et les taxi, c’est fini !

Qui veut un chameau pour Noël prochain ?
A camel in the Iranian desert. 2004. © Photo by Bertil Videt

Discipline de prédilection : la randonnée, ou l’endurance !

4. Le cerf

Ou, pour être dans le thème de noël, le renne !

Après tout, ces animaux majestueux et agiles nous font rêver depuis toujours. Le graal en balade quand on est cavalier, c’est bien d’apercevoir sur un groupe de biches qui broute paisiblement dans le pré qui jouxte le chemin. À pas feutrés, il faut s’approcher en imaginant pourvoir un jour les apprivoiser… Ce jour est arrivé !

D’ailleurs, avez-vous entendu parler de l’histoire du cerf orphelin qui avait trouvé en une jument sa mère d’adoption ? Malgré la fin tragique, on peut entrevoir la possibilité d’une cohabitation.

Discipline de prédilection : le tir à l’arc à dos de cerf (un beau paradoxe, n’est ce pas ?)

5. L’éléphant

Et le jour où ça arrive, les selliers vont devoir se mettre à élaborer des sangles de 400cm…! Et des selles avec des arcades si large qu’on ne saurait l’imaginer.

En plus de ça, il faudra s’assurer de ne pas avoir le vertige et d’être équipé d’un montoir d’au moins trois fois la taille de ceux qu’on utilise d’habitude.

Par contre, une fois installé là-haut, la sensation d’être le roi du monde est assurée ! La vue doit être belle, entre les grandes oreilles d’un éléphant. Attention par contre à la chute qui, de si haut, doit causer quelques dégâts supplémentaires.

Discipline de prédilection : le TREC, pour défoncer les portes.

6. Le rhinocéros

À nouveau un prétendant solide pour les titres de Champion de TREC. Légèrement dangereux sur les bords, on préférera être sur son dos qu’à portée de cornes !

Encore une fois, le rhinocéros sera un challenge pour les équipementiers : la conception d’un filet qui saura passer entre les deux cornes… ce n’est pas de tout repos.

📸 Via Credit:@lukestreetphotography

Discipline de prédilection : TREC ou courses de trot (voir photo)

7. L’Hippopotame

Sous ses airs de gros plein de soupe, l’hippopotame peut atteindre les 50km/h sur terre ! De taille variable entre 130cm et 160cm, il semble être une parfaite monture… si on met à part sa réputation ancestral de “mangeur d’hommes” !

Si vous ne voulez pas passer à la casserole, ce ne sont pas moins de 40kg d’herbe fraîche par jour qui sont nécéssaire pour le rassasier.

© Harry Stone

Discipline de prédilection : le concours complet ; en effet, vous êtes sûrs de ne pas rester coincer pour passer dans le gué !

8. Le Terre Neuve

Parce que s’il faut en effet remplacer les chevaux, il faut aussi remplacer les shetlands ! Comment apprendre l’équitation à nos enfants, sinon ? Le Terre Neuve fera parfaitement l’affaire. Son caractère adorable qui justifie sa fonction actuelle récurrente de sauveteur en mer conviendra parfaitement à l’apprentissage des plus jeunes. Les mâles font jusqu’à 90kg pour 70cm : un shetland de substitution parfait !

9. La Girafe

3m30 au garrot, pour aller sauter 160cm, c’est facile non ? La Girafe sera votre nouvelle star de saut d’obstacles, c’est certain !

En plus, avec ses yeux de biche et l’élégance de sa démarche, on va ramener la coupe du style à la maison.

10. La Licorne

Parce qu’on pourra toujours compter sur elles ! <<<333
Pssst ! Viens faire un tour sur nos derniers articles !

Laisser un commentaire